Richard Dembo

Inscrivez-vous et/ou connectez-vous pour vous inscrire à nos alertes Richard Dembo

  • SES FILMS
  • SES NEWS
  • SA BIOGRAPHIE
  • VIDEOS
Plus de news
Moins
Richard Dembo ou la diagonale

Nous n’avions jusqu’ici vu de lui que deux films. La mort brutale du réalisateur français Richard Dembo, le 11 novembre 2004, à l’âge de cinquante-six ans, ne lui permettra pas de renouer avec le succès de son premier long métrage, météore métaphorique parue dans le ciel du septième art en l’an 1984. La diagonale du fou mettait face à face un maître, champion du monde d’échecs (Michel Piccoli), et son élève, dissident soviétique passé à l’Ouest (Alexandre Arbatt), dans un affrontement tendu comme un élastique prêt à se rompre, face à face humain à l’image de la guerre froide de ces années-là. Chargé de lauriers (César du premier film, prix Louis-Delluc, Oscar du meilleur film étranger), La diagonale du fou augurait d’une belle carrière. Dembo n’a pas transformé l’essai : son second opus sur les pionniers de l’aviation, L’instinct de l’ange (1993), avec Hélène Vincent, Jean-Louis Trintignant, François Cluzet et Lambert Wilson, ne bénéficiera que d’un succès d’estime.
Ensuite c’est le silence, rompu en 2002 et 2003 par la parution coup sur coup de deux romans, Diva divina et Le pouvoir de l’illusion chez Balland. Cette longue parenthèse cinématographique devait s’achever avec deux projets, La carpe dans la baignoire, une comédie réalisée en 2003, encore inédite, et La maison de Nina, tourné durant l’été 2004, avec Agnès Jaoui dans le rôle principal, qui revient sur une de ces "maisons d’enfants" où les jeunes déportés étaient accueillis à la Libération et tentaient de se reconstruire. La mort a empêché Richard Dembo de terminer le montage de cette œuvre qui lui tenait à cœur.

Filmographie

- La diagonale du fou (1984)
- L’instinct de l’ange (1993)
- La carpe dans la baignoire (2003)
- La maison de Nina (2005)

Plus de vidéos
Moins