Gérard Crespo

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

1 film noté

3 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Festival de Cannes 2011 : Robert De Niro président

Nul doute que l’acteur culte et star, qui révolutionna le jeu dramatique dans les années 70 et 80 par des compositions mémorables chez Scorsese, Cimino, Bertolucci, Leone ou, plus tard, Mann et Tarantino, est un choix de qualité. Pour autant, la filmographie de De Niro ces dix dernières années pourra laisser perplexe, le comédien s’étant livré à maints numéros de cabotinage dans des bandes indignes de son talent. Le meilleur comme le pire peuvent donc être prévus pour ce qui est du palmarès qu’il décernera, avec les autres membres du jury cannois. La qualité d’un artiste détermine-t-elle pour autant celle (...)

Lire la suite

Delta - Kornél Mundruczó - critique

Le cinéma hongrois est suffisamment rare ces dernières années pour que ce récit attire l’attention. En dépit de la lenteur de la narration et du style contemplatif, on est loin de la torpeur auteuriste d’un Béla Tarr auquel certains ne manqueront pas de comparer le jeune cinéaste. On retiendra une séquence de viol terrifiante, filmée toutefois sans complaisance, ainsi que des dialogues minimalistes apparentant le film à une certaine tendance des films contemporains.

Lire la suite

Trouble every day - la critique du film

Il a été reproché à la cinéaste d’avoir délaissé les belles lumières et les troublants corps-à-corps de Beau travail pour un film de vampires « chic » au scénario jugé quelque peu tarabiscoté. Certes, l’histoire n’est pas de tout repos et la vraisemblance n’est pas la priorité affichée : mais n’est-ce pas là le propre du film d’horreur ? La photographie d’Agnès Godard est très belle et la cinéaste refuse le tape-à-l’œil, les effets gore, et les dialogues trop explicatifs. En fait, l’œuvre est fidèle au style de Claire Denis, et nous retrouvons la même galerie de personnages marginaux et de situations incongrues que (...)

Lire la suite

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Kung Fu Panda - Mark Osborne & John Stevenson - critique

Ce blockbuster d’animation programmé pour cartonner au box-office allie efficacité narrative, humour aux premier et second degrés et qualité de graphisme.

Vengeance - Johnnie To - critique

L’ambiance crépusculaire et l’épure abstraite de certains plans convoquent amoureusement les ombres de Melville, Leone, Peckinpah, et Eastwood. Johnnie To n’en réalise pas moins un film mineur.

Un éléphant ça trompe énormément - Yves Robert - critique

L’un des meilleurs films du cinéma populaire des années 70. L’occasion pour les Rencontres cinématographiques de Cannes 2008 de rendre hommage à l’actrice Marthe Villalonga.

Thirst, ceci est mon sang - Park Chan-wook - critique

Une comédie horrifique à l’humour plus ou moins efficace, dont le principal intérêt est de conter avec sarcasme les déboires d’un prêtre vampire non délivré du mal et soumis à la tentation.

Lascars - Albert Pereira Lazaro & Emmanuel Klotz - critique

Véritable pavé dans la mare des stigmates disneyiennes, le film explore le souffle distillé naguère par un Fritz the Cat, mais peine à tenir le format d’un long métrage.