Jafar Panahi

Inscrivez-vous et/ou connectez-vous pour vous inscrire à nos alertes Jafar Panahi

  • SES FILMS
  • SES NEWS
  • SA BIOGRAPHIE
  • VIDEOS
Jafar Panahi, un Iranien en or

Cinq longs métrages, plusieurs récompenses dans des festivals prestigieux : avec Jafar Panahi, la succession du grand réalisateur iranien Abbas Kiarostami est assurée.

Né en 1960 à Mianeh en Iran, Jafar Panahi tombe très tôt amoureux du septième art. Dès son enfance, il fréquente assidûment le Kanun, un institut pour le développement intellectuel des enfants et des jeunes adultes, où il découvre les films du maître du cinéma iranien, Abbas Kiarostami.
Après des études au Collège de cinéma et de télévision de Téhéran, il réalise plusieurs courts et moyens métrages pour la télévision, ainsi que des documentaires. En hommage au premier court métrage de Kiarostami, qui l’engagera par la suite comme assistant sur Au travers des oliviers, Jafar Panahi réalise en 1992 un téléfilm : L’ami.
C’est d’ailleurs Kiarostami qui lui écrira le scénario de son premier long métrage en 1995, Le ballon blanc. Premier film, première récompense, puisqu’il se voit attribuer la Caméra d’or à Cannes la même année. Son deuxième film Le miroir en 1997 est couronné du Léopard d’or au festival de Locarno, suivi en 2000 d’un Lion d’or à la Mostra de Venise pour Le cercle.
En 2003, il signe son quatrième long métrage, Sang et or, à ce jour non distribué en Iran, ce qui ne l’a pas empêché de recevoir le prix du jury dans la section Un certain regard du Festival de Cannes. Nouvelle récompense pour son cinquième film, Hors jeu, le prix du jury au Festival de Berlin en 2006.

Filmographie

- Le ballon blanc (The white balloon, 1995)
- Le miroir (The mirror, 1997)
- Le cercle (The circle, 2000)
- Sang et or (Crimson gold, 2003)
- Hors jeu (Offside, 2006]

Plus de vidéos
Moins