Cannes 2018 : Trois Visages - la critique du film

La dure vie de star

Le 4 juin 2018

Bravant la justice de son pays, Jafar Panahi est allé imaginer une fiction qui lui permet d’interroger les responsabilités de son statut de célébrité. Et même si sa réalisation bricolée n’a rien de novatrice, le cinéaste n’a visiblement rien perdu de son envie de modernité.

Galerie Photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?