esdez

Aimant particulièrement le cinéma depuis de nombreux lustres. Un brin artiste essayant de faire avec les aléas de la vie par le biais de l’artistique.

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

1 film à voir

1 film vu

58 films notés

53 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

The Dark Knight, le chevalier noir - Christopher Nolan - critique

Pénible, ce film est pénible....Il ne finit pas de finir. C’est une plaie, non seulement il tue le personnage de BD, nous plonge dans la vie réelle et son enfer entre divagations psychiatriques hurlantes et vacarme d’explosions incessantes, il nous amène somme toute à une grosse production de studio qui ne sait pas comment dépenser son fric dans le seul but de communiquer sur ce thème et laisser entendre que l’on a tant dépensé car vraiment le spectacle le mérite. Et bien non, ces purges nous ennuient profondément et vraiment désolé pour les acteurs qui s’en sortent correctement malgré le "bleu" qui (...)

Lire la suite

Entre les murs - Laurent Cantet - critique

Film très riche et donc très intéressant permettant de se poser un très grand nombre de questions sur notre société d’où il ressort qu’il existe un fossé énorme entre les adultes et leur organisation sociétale et les adolescents et leur angoisse existentielle et que la reproduction des valeurs générales des adultes vers ces adolescents est quasiment impossible. Constatant ce fait, ce film incisif nous fait réfléchir sur un certain nombre de cas particuliers mis en histoire par chacun des personnages ce qui nous amène à constater que : L’école n’est qu’un laboratoire pour l’apprentissage du savoir et (...)

Lire la suite

L’ivresse du pouvoir - Claude Chabrol - critique

Monsieur Claude Chabrol est un cinéaste qui n’hésite pas à chatouiller la classe à laquelle il appartient voir même à la gratouiller assez sévèrement avec une délectation certaine.Pour ce film ou la classe visée est toute autre,la verve habituelle s’est un peu cognée aux portes de son sujet. Il en ressort un film agréable mais qui est en fait vide car trop proche de l’affaire que tout le monde connait. Sans en démonter les mécanismes et donc sans vraiment aborder le sujet et l’on se dit que nos cinéastes ont un problème avec les films " politiques" au contraire de certains indépendants américains qui, (...)

Lire la suite

Le nouveau monde - la critique du film

Cette oeuvre est un magnifique livre d’image qui nous délivre....des images. Oui,cette nature est belle et Monsieur Malick qui est par ailleurs un excellent cinéaste (confirmé, c’est certain) a juste oublié que des cadres irréprochables pour une nature somptueuse étaient certe une oeuvre en soi mais qu’il réalisait un film. On nous a dit sensations....,la seule que j’ai décelé d’une façon certaine c’est que monsieur Malick a tourné des km de pellicule avec des séquences comprenant des personnages et que lorsqu’il s’est agi de mettre l’ensemble en forme, un énorme bog s’est produit et qu’il n’a pu faire (...)

Lire la suite

Lord of war - la critique

Ce film est bizarrement construit comme une copie conforme de l’organisation mondiale de nos sociétés au 21 eme siecle avec une suave saveur de candeur à toute épreuve devenant quasiment jubilatoire lorsque le métrage arrive à son terme. Affirmer haut et fort que nos sociétés occidentales se nourissent principalement de la mise en pratique des préceptes du Prince de Machiavel par la bouche d’un individu insignifiant et mièvre est particulièrement retors. Ce sentiment ne s’affirme pas immédiatement mais il prends tout son sel lorsque l’on synthétise ce film. Merci messieurs pour cette oeuvre qui devrait (...)

Lire la suite