Laurent Cambon

Paris

FILMS

0 films à voir

0 films vus

0 films notés

0 avis de films

TV

0 séries à voir

0 séries TV vus

0 séries TV notées

0 avis de séries TV

BD

0 BD à lire

0 BD lus

0 BD notées

0 avis de BD

MUSIQUE

0 musiques à écouter

0 musiques écoutées

0 musiques notées

0 avis de musique

A voir, à lire, à entendre

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Médiathèque

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Avis

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Ses articles

  • FILMS
  • DVD
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Un violent désir de bonheur - la critique du film

Un film champêtre rohmérien qui se saisit de l’opportunité de la Révolution Française pour évoquer les transformations charnelles et politiques d’un jeune moine lettré. L’oeuvre souvent belle et sensuelle, malgré une réalisation un peu rigide, se pare d’un effort d’écriture qui accorde une place proéminente aux dialogues.

Voyage en pleine conscience - la critique du film

Une exploration fascinante et reposante à travers l’intimité spirituelle et humaniste de moines et de profanes bouddhistes.

L’œil du tigre - la critique du film

Avec ce docufiction attachant et sincère qui s’invite, au sein d’une famille (presque) ordinaire, mais aux personnages hauts en couleurs, Raphaël Pfeiffer réussit un premier coup de cinéma qui mêle poésie, réalisme social et fantaisie.

Célébration - la critique du film

Un documentaire énigmatique et fascinant, à la limite de l’expérimental, qui célèbre l’un des plus grands artistes de notre siècle, Yves Saint Laurent, sur le point de succomber à l’évanouissement final.

Samouni Road - la critique du film

Un témoignage saisissant et nécessaire qui dénonce, à travers le destin tragique d’une famille de la bande de Gaza, les blessures à jamais inconsolables, laissées par le conflit entre Israël et la Palestine, grâce à l’alternance subtile d’images de reconstitution de guerre, d’images d’animation et d’images documentaires.

Vermin SuperFuckFriends Crisis Jung au Max Linder, retour sur la soirée événement

Retour sur la soirée Bobbypills aux Max Linder et à son ode à l’imagination débridée du studio d’animation français, aux web-séries inventives, gentiment subversives, toujours réjouissantes. Addictif pour la génération des 15-30 ans.