Luigi Comencini

  • SES FILMS
  • SES NEWS
  • SA BIOGRAPHIE
  • VIDEOS
Plus de films
Moins
Plus de news
Moins
Luigi Comencini, décès d’un éternel enfant

Ses films sur l’enfance ont fait de ce réalisateur un grand nom du cinéma transalpin.

Le doyen du cinéma italien vient de mourir à l’âge de 90 ans après une carrière exemplaire forte de quarante films s’étalant de 1948 à 1991, date où il prend une retraite bien méritée. Né en 1916, il fait d’abord des études d’architecture tout en collectionnant de vieux films par pure passion. Il écrit également de nombreuses critiques avant de devenir assistant réalisateur en 1942, puis cinéaste à part entière en 1948 avec son premier long métrage intitulé Des hommes nouveaux sont nés. Il signe tout d’abord bon nombre d’œuvres commerciales au charme indéniable dont la série des Pain, amour et fantaisie avec Vittorio De Sica et Gina Lollobrigida. Pourtant, il faut attendre la fin des années 60 pour que Comencini révèle une sensibilité à fleur de peau, surtout lorsqu’il évoque l’enfance ou l’adolescence. L’incompris (1967) est ainsi un superbe mélodrame s’attachant aux pas d’un enfant délaissé par son père diplomate, tandis que Casanova, un adolescent à Venise (1969) est une grandiose description de la ville italienne au XVIIIe siècle.
Les années 70 sont pour lui, comme pour l’ensemble du cinéma transalpin, une période dorée : Les aventures de Pinocchio (1972), L’argent de la vieille (1972), Le grand embouteillage (1979) ou encore Eugenio (1979) sont autant de réussites commerciales et artistiques. Malgré un âge assez avancé, il réalise encore quelques œuvres importantes dans les années 80 comme Cuore (1984), La storia (1986) ou même le très joli Un enfant de Calabre (1987). Si l’enfance fut son thème fétiche, l’ensemble de sa filmographie est également marquée par un net pessimisme et par un moralisme désabusé. Voilà sans doute pourquoi il a excellé dans le registre tragi-comique. Ce grand monsieur vient aujourd’hui de rejoindre dans la mort le petit Andrew, son enfant suicidaire de L’incompris.

Filmographie sélective

- De nouveaux hommes sont nés (Proibito rubare, 1948)
- Heidi (1953)
- Pain, amour et fantaisie (Pane, amore e fantasia, 1953)
- Pain, amour et jalousie (Pane, amore e gelosia, 1954)
- Tu es mon fils (La finestra sul Luna-Park, 1957)
- La grande pagaille (Tutti a casa, 1960)
- A cheval sur le tigre (a cavallo della tigre, 1961)
- Don Camillo en Russie (Il compagno Don Camillo, 1965)
- L’incompris (Incompreso, 1967)
- Casanova, un adolescent à Venise (Infanzia, vocazione e prime esperienze di Giacomo Casanova veneziano, 1969)
- Les aventures de Pinocchio (Le avventure di Pinocchio, 1972)
- L’argent de la vieille (Lo scopone scientifico, 1972)
- Un vrai crime d’amour (Delitto d’amore, 1974)
- La femme du dimanche (La donna della domenica, 1975)
- Le grand embouteillage (L’ingorgo, 1979)
- Eugenio (Voltati Eugenio, 1979)
- Cuore (1984)
- La storia (1986)
- Un enfant de Calabre (Un ragazzo di Calabria, 1987)
- La bohème (1987)

- Joyeux Noël, bonne année (Buon natale, buon anno, 1989)
- Marcellino (1991)

Plus de vidéos
Moins