Norman06

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

569 films notés

575 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Scott Pilgrim - la critique

Adaptation réussie d’une BD culte, le film est d’une inventivité et d’une drôlerie incontestables, au carrefour de plusieurs genres, du teen movie au fantastique, en passant par l’underground. Bien plus qu’une série B de qualité, c’est la confirmation du talent de Edgar Wright, cousin pas si éloigné de John Waters et Gregg Araki.

Lire la suite

Sérénade à trois - la critique du film

La Lubitsch’ touch dans toute sa splendeur et sa finesse. Audacieux pour l’époque, bien que le pudibond Code Hays n’était pas encore appliqué, le scénario de Ben Hecht est un véritable enchantement. Gary Cooper se révélait bon acteur de comédie et il faut redécouvrir le talent de la pétulante Miriam Hopkins.

Lire la suite

Pièce montée - la critique

Cette comédie d’un autre âge, basée sur des quiproquos éculés et les conventions du pire Boulevard, n’arrive pas à la cheville de Un mariage de Robert Altman ; pourtant le plagiat de ce film est manifeste, à commencer par le personnage de la grand-mère, magnifiquement interprété par Danielle Darrieux, seul rayon de soleil de ce naufrage.

Lire la suite

Never let me go - la critique

Second film de la semaine à voir selon le site, c’est également, comme La permission de minuit, un mélo médical. Mais ici, nulle trace de subtilité : tout est dans l’explicatif, la mièvrerie sentimentale, l’esthétique de carte postale et l’usage de jolis violons sous fond de coucher de soleil. Le jeu larmoyant de l’actrice principale n’arrange rien. Sur le même thème (les dérives de la génétique), Bienvenue à Gattaca était d’un autre niveau. En dépit de son sujet passionnant sur le papier, ce "dossier de l’écran" s’avère terriblement théâtral et (...)

Lire la suite

Rubber - la critique

Insolite et sarcastique, cette production oscille entre la série B référentielle et l’exercice de style poétique. Même si l’auteur aurait pu aller plus loin, le charme de cet univers absurde et fantasmatique est indéniable. Prometteur !

Lire la suite