Norman06

FILMS

0 films à voir

0 films vus

690 films notés

695 avis de films

TV

0 séries à voir

0 séries TV vus

0 séries TV notées

0 avis de séries TV

BD

0 BD à lire

0 BD lus

0 BD notées

0 avis de BD

MUSIQUE

0 musiques à écouter

0 musiques écoutées

0 musiques notées

0 avis de musique

A voir, à lire, à entendre

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Médiathèque

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Avis

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Un balcon sur la mer - la critique

Comme à son habitude, la mise en scène de Nicole Garcia est d’une belle limpidité, toute de sobriété et d’élégance. Le récit, émouvant, n’échappe pas à des maladresses mais l’ensemble emporte l’adhésion, malgré les limites du jeu de Jean Dujardin, et le sous-emploi de Sandrine Kiberlain dont on aurait bien vu le rôle inversé avec celui de Marie-Josée Croze.

Lire la suite

Mystères de Lisbonne - La critique

Le chef d’œuvre de Raoul Ruiz. Somptueuse adaptation d’un feuilleton littéraire, ce récit à tiroirs aux frontières de l’onirisme est un modèle de romanesque et de virtuosité visuelle. Ne vous laissez pas rebuter par les 4h30 qui constituent un véritable bonheur artistique !

Lire la suite

Winter’s bone - la critique

Rosetta du Minnesota ? Plus qu’aux Dardenne, on songe à tout un pan du nouveau cinéma indépendant (Frozen River), qui allie critique sociale, revisite d’un genre et exploitation d’un décor naturel. Et après True Grit, voici un autre récit d’adolescente en phase de règlement de compte envers la mémoire paternelle... Une réussite aride et choc.

Lire la suite

La permission de minuit - la critique

Un drame de l’adolescence plutôt bien écrit et interprété avec finesse, loin du désastre de Carnages, le premier film de la cinéaste. Reste que le traitement télévisuel est plutôt lisse et que l’ensemble manque quelque peu de punch. Vincent Lindon serait-il de surcroit abonné au mélo médical (Ceux qui restent) et aux rôles de protecteur de jeunes hommes désespérés (Welcome) ?

Lire la suite

City girl - La critique + Le test DVD

Poursuivant les recherches plastiques de L’aurore, Murnau signe son premier film typiquement américain, par son lyrisme et l’aptitude à cerner le contraste entre la grande ville oppressante et les plaines faussement rassurantes du Minnesota. Si le film fut souvent sous-évalué, en raison d’une emprise des studios sur le scénario et le final cut, il faut redécouvrir cette œuvre lumineuse. Jean Douchet, qui a présenté City Girl à la Cinémathèque de Nice en mars 2011, est l’auteur de l’analyse filmique présente dans le bonus du (...)

Lire la suite