Norman06

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

570 films notés

576 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

127 heures - la critique

Ce produit confirme que Danny Boyle est un habile faiseur, à défaut d’être un auteur. Recyclant un zeste de Seul au monde, une poignée de Into the wild, un air de Gerry et des faux airs de Délivrance, le cinéaste livre un habile suspense, faussement filmé en hui-clos : comme on s’adresse au public de multiplexe plus qu’à celui des Straub, le plan séquence et la prise unique seront honnis au profit de flash back sentimentaux et surtout de prises de vue aériennes, comme dans Sur un arbre perché avec Louis de Funès. James Franco en fait des tonnes autant pour délivrer son personnage que pour supplier (...)

Lire la suite

True Grit - la critique

Les Coen se renouvellent tout en restant fidèles à leur univers décalé, avec ce sens de la dérision qui n’appartient qu’à eux. Revisitant le western, ils signent leur film le plus épuré et en même temps le plus émouvant, propulsant définitivement Jeff Bridges, Matt Damon et Josh Brolin au rang des acteurs cultes.

Lire la suite

Sparrow - la critique

Johnnie To élargie sa palette avec cette comédie policière sentimentale élégante et stylisée, grand moment de cinéma en dépit de quelques coquetteries de style.

Lire la suite

Les chemins de la liberté - la critique

Depuis son arrivée à Hollywood, ce maître du cinéma australien est un devenu un artisan habile, capable du meilleur (Witness), comme du pire (Le cercle des poètes disparus, État second). Ce trekking movie suit tous les sentiers balisés de l’académisme à Oscars : "grand" sujet, imagerie Nouvelles frontières, surjeu (Colin Farrell), dénouement édifiant (un bed and breakfast chez nos amis Tibétains !). Que le récit soit adapté d’un roman à succès tiré d’un fait réel nous fait une belle jambe que les (...)

Lire la suite

Shanghai dreams - la critique

L’œuvre est instructive par sa description subtile d’une petite communauté, en une peinture de ses préoccupations, difficultés et petites joies, dans une décennie peu filmée dans le cinéma chinois. La réalité de l’entreprise, les exécutions sur la voie publique ou la vétusté des logements sont autant de témoignages d’une époque assez trouble. Sans doute un montage plus serré aurait-il permis de donner un peu plus d’ampleur à ce joli film qui constitue tout de même une curiosité dans la féconde cinématographie (...)

Lire la suite