Norman06

FILMS

0 films à voir

0 films vus

570 films notés

575 avis de films

TV

0 séries à voir

0 séries TV vus

0 séries TV notées

0 avis de séries TV

BD

0 BD à lire

0 BD lus

0 BD notées

0 avis de BD

MUSIQUE

0 musiques à écouter

0 musiques écoutées

0 musiques notées

0 avis de musique

A voir, à lire, à entendre

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Médiathèque

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Avis

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

127 heures - la critique

Ce produit confirme que Danny Boyle est un habile faiseur, à défaut d’être un auteur. Recyclant un zeste de Seul au monde, une poignée de Into the wild, un air de Gerry et des faux airs de Délivrance, le cinéaste livre un habile suspense, faussement filmé en hui-clos : comme on s’adresse au public de multiplexe plus qu’à celui des Straub, le plan séquence et la prise unique seront honnis au profit de flash back sentimentaux et surtout de prises de vue aériennes, comme dans Sur un arbre perché avec Louis de Funès. James Franco en fait des tonnes autant pour délivrer son personnage que pour supplier (...)

Lire la suite

True Grit - la critique

Les Coen se renouvellent tout en restant fidèles à leur univers décalé, avec ce sens de la dérision qui n’appartient qu’à eux. Revisitant le western, ils signent leur film le plus épuré et en même temps le plus émouvant, propulsant définitivement Jeff Bridges, Matt Damon et Josh Brolin au rang des acteurs cultes.

Lire la suite

Sparrow - la critique

Johnnie To élargie sa palette avec cette comédie policière sentimentale élégante et stylisée, grand moment de cinéma en dépit de quelques coquetteries de style.

Lire la suite

Scènes de chasse en Bavière - la critique

Un électrochoc qui marqua le renouveau du cinéma allemand à la fin des années 60. Peinture de la bassesse humaine, c’est à la fois une critique virulente de l’ordre social, une mise en abîme fascinante de l’Allemagne un quart de siècle après la chute du nazisme, un modèle d’épure et l’un des premiers grands films, après Victim et La rumeur, dénonçant l’homophobie ordinaire. Magistral !

Lire la suite

Carancho - La critique

Un récit au carrefour du polar, du romanesque et de la dénonciation sociale, bien servi par Ricardo Darín et Martina Gusman, et au final éblouissant. On déplorera juste une noirceur et une violence excessive qui curieusement atténuent la force de l’ensemble. Un film coup de poing !

Lire la suite