Critique

CINÉMA

Winter’s bone - la critique

A la recherche du père

Le 2 mai 2018

Une lente et intrigante quête initiatique, au cœur d’une forêt isolée. Une expérience en soi.

Galerie Photos

  • Norman06 4 mars 2011
    Winter’s bone - la critique

    Rosetta du Minnesota ? Plus qu’aux Dardenne, on songe à tout un pan du nouveau cinéma indépendant (Frozen River), qui allie critique sociale, revisite d’un genre et exploitation d’un décor naturel. Et après True Grit, voici un autre récit d’adolescente en phase de règlement de compte envers la mémoire paternelle... Une réussite aride et choc.

  • roger w 15 mars 2011
    Winter’s bone - la critique

    Ennuyeux, ce film très long et très lent se révèle incapable de raconter une histoire de manière claire, préférant créer une ambiance délétère où tous les personnages sont des ordures et des rebuts de l’humanité. Un tel déballage sordide finit vraiment par pomper l’air. On passe.

  • Frédéric de Vençay 31 mars 2011
    Winter’s bone - la critique

    "Winter’s bone" semble présenter les atouts du film "coup-de-poing-chouchou-des-festivals", qui se révèlent vite être des tics recrachés sans grande imagination. Un rythme lancinant, une atmosphère funèbre l’extirpent tout de même du formatage qui le guette... mais plongent aussi le spectateur dans l’ennui, tant l’intrigue tourne en rond à l’image de son héroïne. Une partie du casting et quelques séquences bien senties nous sortent de temps en temps de cette torpeur... mais trop tard.

  • Jujulcactus 30 juillet 2011
    Winter’s bone - la critique

    Plus d’un an après son sacre à Sundance, puis ces prestigieuses nominations (notamment aux oscars !), « Winter’s Bone » débarque sur nos écrans (enfin sur quelques écrans...). Il conte la quête d’une ado de 17 ans pour retrouver son père, introuvable, son foyer etant menacé depuis que ce dernier a hypothéqué la maison... Cette fille s’occupe seule du reste de la famille, une mère malade réduite à l’état de légume, ainsi qu’un frère et une soeur. Cette recherche va la mettre constamment en danger, mettant son pied dans une affaire plus grande qu’elle n’y paraît, une histoire de gang et de complot. Cette histoire tire une grande force de son cadre, planté au fin fond de la forêt américaine du Missouri, dans une pauvreté rurale saisissante et un voisinage des plus hostile. « Winter’s bone » est un film d’ambiance, sombre, poisseux et grave. Si le principe de l’enquête (sondage du voisinage) est un peu répétitif et qu’au final il ne se passe pas grand chose, on reste malgré tout accroché de bout en bout par la tension dérangeante qui parfois s’installe, et un casting sans faille révélant peut être une future grande actrice (Jennifer Lawrence). Sombre et prenant.

Votre avis

Votre note :
4 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?