Norman06

FILMS

0 films à voir

0 films vus

569 films notés

574 avis de films

TV

0 séries à voir

0 séries TV vus

0 séries TV notées

0 avis de séries TV

BD

0 BD à lire

0 BD lus

0 BD notées

0 avis de BD

MUSIQUE

0 musiques à écouter

0 musiques écoutées

0 musiques notées

0 avis de musique

A voir, à lire, à entendre

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Médiathèque

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Avis

  • FILMS
  • BD
  • Séries TV
  • MUSIQUE

Alice au pays des merveilles - la critique

Eu égard à l’imagination débordante de Burton dans ses précédents films et au tintamarre médiatique qui a entouré sa sortie, on ne peut être que déçu par cette Alice plus disneyenne que burtonienne, plus blockbuster que féérique, lorgnant vers l’horreur (créatures dinosauriennes) et l’émotion faciles. Reste que le 3D sauve l’œuvre, Johnny et Bonham Carter sont drôles, et le récit comporte quelques belles séquences malgré tout. Un Burton mineur en sorte.

Lire la suite

L’illusionniste - La critique

Un bel hommage mélancolique à Tati et au monde des artisans du spectacle. En s’effaçant derrière son sujet, le cinéaste ne retrouve que partiellement la magie des Triplettes de Belleville mais le graphisme est de qualité et le récit attachant.

Lire la suite

Au fond des bois - la critique

Passionnante radioscopie d’une chronique judiciaire, c’est l’une des grandes réussites de Benoît Jacquot. À la frontière du fantastique et de la reconstitution historique, cette œuvre dérangeante confirme le talent de tragédienne de Isild Le Besco qui mériterait une nomination au César de la meilleure actrice.

Lire la suite

The Social Network - la critique

Un sujet dans l’air du temps bien servi par une construction habile, notamment le recours à certains flash backs récurrents. On reste cependant sur sa faim, cette commande étant loin d’égaler Seven ou Zodiac.

Lire la suite

Les petits mouchoirs - la critique

Piètre cinéaste et vrai démagogue du spectacle, Canet est un peu le Lelouch du nouveau millénaire. Plagiant sans complexe les univers de Sautet ou Yves Robert, il propose un récit insipide, tout de clichés lénifiants sur l’amour, l’amitié et la vie, en alternant sentimentalisme de roman de gare, humour pathétique et grossièreté mélodramatique. Nul doute que cela triomphera au box office et récoltera sa moisson de nominations aux César, tout en en concrétisant aucune... Le cabotinage d’acteurs en roue libre n’arrange rien et ne permet même pas compenser la médiocrité de ce cinéma de (...)

Lire la suite