birulune

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

1 film à voir

1 film vu

7 films notés

132 avis de film

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

2 avis de série TV

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • LIVRE
  • Séries TV
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • LIVRE
  • Séries TV
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • LIVRE
  • Séries TV
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Jurassic World - la critique du film

Donc on a le méchant indominus rex et des raptors humanisés qui cherchent l’affection de Chris Pratt (malgré le couac du début où il tombe dans la fosse). Montrer à des post-ados que nous sommes des pré-ados face à la nature:le duo de têtes blondes incarnent à la perfection l’image de l’ado d’aujourd’hui (déni de divorce parental comblé par une indifférence feinte et l’autre aspect, chez le jeune frère, totalement désarmé et détruit par la catastrophe familiale) et les scènes d’action cartonnent. C’est violent et pas trop inspiré mais c’est toujours bon. La scène de poursuite en camion avec les raptors est (...)

Lire la suite

Realive de Mateo Gil - la critique du film

Je lis la bible et un bobo fêtard et égocentrique n’a rien de christique, à part la barbe, et quand il renaît, imberbe et impotent comme un nouveau né à qui il faut tout réapprendre (bouger, marcher etc) avec ce fichu ombilic qui maintient ses fonctions vitales, on est dans une vision matricielle de la médecine moderne. Je connais. Moi aussi j’ai eu un truc grave comme lui et je me suis réveillé comme ça à devoir tout réapprendre (bouger, marcher etc) mais j’ai pas un passif de bobo fêtard aux pulsions amoureuses auto-destructives. Les scènes où il réapprend sa PROPRE vie grâce à un casque connecté à la (...)

Lire la suite

Les animaux fantastiques : les crimes de Grindelwald - la critique du film

Tout est dit. Les méchants sont à l’honneur et l’histoire souffre de ses qualités :au lieu de mettre Dumbledore dans l’action, et de créer un univers enfantin, accueillant, on est jeté dans la mêlée et on a du mal à deviner les enjeux de la quête de Dragonneau (un mystérieux pendentif). Grinderwald cherche quant à lui une nouvelle recrue dotée de pouvoirs saisissants et... Ça s’arrête là. Dragonneau est pas là pour mener un combat qui le dépasse et on l’a bien compris. Pas de grande guerre entre le bien et le mal. La montée en puissance des extrémismes et c’est tout. La saga se renouvelle quand même. La (...)

Lire la suite

Rango - la critique

Jujulcactus à tout dit ! Ça donne envie de le revoir. Un western pour enfant avec envolées lyriques et quête initiatique quasi-métaphysique (le "qui suis-je ?" scandé par le lézard-caméléon). Il y a l’histoire d’amour avec Bean (Fève dans la VF) qui souffre d’une forme rare de narcolepsie, elle risque de perdre son ranch sans l’aide aux cultivateurs que lui refuse la banque, alors notre faisan jamais sorti de son bocal se fait héros sur mesure pour les villageois sans voir au danger ni à la mort certaine qui l’ attendra à chaque coin de rue. De bravade de comptoir en discours chevaleresque aux paysans il (...)

Lire la suite

Terminator 2 : le Jugement Dernier - la critique du film

En effet, un petit délinquant, des tuteurs démissionnaires et la maman chez les foldingues, on a le must en matière de famille dysfonctionnelle. Même la famille hispanique ( siempre como colebra) se fout pas mal de la loi, amusée d’accueillir chaudement la femme la plus recherchée d’Amérique. Le tueur monomaniaque, le T-1000,et le tueur protecteur, le T-800, forment une dualité quasi parfaite:les auteurs de Le Cinéma des Années Reagan ( oeuvre dirigé par Delcombe-Malplomb) en livrent une analyse intéressante:la figure christique de John Connor est au centre d’une guerre entre le bien et le mal (...)

Lire la suite

American Horror Story saison 1 - la critique + test DVD

J’ai pas encore fini le Blue ray mais je suis déjà totalement satisfait ! Entre le procès inversé du psycho-boy ( il a fait quelque chose de mal mais il semble avoir oublié il ne se rappelle que de la colère) et la rédemption de la mauvaise mère honteuse de sa gamine mongoloïde il y a presque tout les tabous dans cette série de dingue. Ton message de père c’est quoi monsieur le pater familias qui fornique avec une étudiante parce que madame a perdu le bébé ??? Il faut les voir parler avec leur démon, de la colère refoulée de la femme trompée a cette autre colère, celle de la maitresse bafouée qui a un (...)

Lire la suite

Preacher saison 1 - la critique (sans spoiler) + le test blu-ray

Série géniale s’il en est. On regrette un peu le coté foutraque de certains aspects du scénario et c’est bien peu de chose comparé à l’excellence de brio et de ringardise affichée de cette fichue série:pas un ordi pas de Facebook juste de la poussière et des âmes torturées portées par des gueules cassées incroyables. Kass’ cartonne en double en négatif de Custer qui peine à se convaincre qu’il peut être un prédicateur digne de son père, et Tulip, l’éternelle amoureuse de mauvais garçon veut sauver son ex’ de ces bondieuseries qui fonctionnent plus comme un exutoire que selon une réelle vocation de Jesse ( d’où (...)

Lire la suite