birulune

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

1 film à voir

1 film vu

9 films notés

138 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

2 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Le retour de Mary Poppins - la critique du film

Oui le film nous ensorcele pas mais la fin est géniale et le reste bah tant pis

Lire la suite

Je vais mieux - la critique du film

En effet ça fait un moment que je n’ai pas eu l’occasion d’être scotché par un petit film bien ficelé

Lire la suite

L’écume des jours - la critique

Je l’ai pas vu mais je le déteste déjà. Pourtant j’ai lu le roman et je devrais voir ça, mais j’ai detesté la folie bancale d’un de ses précédents films onirique Je kiffe Dupieux, le méta-cinéma est son crédo, Wes Anderson, son thème fétiche de la famille, Gondry j’ai pas accroché, il cherche pas à nous écarter de la réalité pour nous faire voir les sentiments, inverser les codes reste une intention louable, mais le retour à l’enfance est "en carton-pâte" et la folie douce de l’écume des Jours ne peut pas s’adapter à son univers, à moins d’en faire une œuvre édulcoré comme pour le cas du Festin Nu (oeuvre (...)

Lire la suite

Gardiens de l’ordre - la critique

Je l’avais déjà vu mais c’est toujours aussi prenant. Le duo d’acteurs est l’atout principal : Fred est Testotéroné (hihihi) et Cécile de France incarne presque trop bien la poule de luxe ambitieuse, on se croirait dans un documentaire tant par les décors que par la performance des acteurs, le commissariat saturé de petits détails plus vrai que nature, l’apart bourgeois comme planque, et la boîte de nuit où ils débusquent les gros bonnets responsable de la bavure qui les emmène dans une spirale infernale. On est loin de Navarro ou de Julie Lescaut. C’est au poing américain qu’on négocie les aveux des (...)

Lire la suite

Delicatessen - La critique du film

Une fable des temps de crises où l’on peut s’habituer à peu près à tout "en effet c’est finement observé. Dreyfus est génial en bon gros salaud, touchant en même temps que monstrueux, et l’acteur fétiche Pinon est à la hauteur aussi, une vraie gueule de cinéma, comme le reste du casting, que du beau monde. Au lieu de prendre une bande de jeunes décérébrés fêtards prêt à se faire massacrer en forêt par un croque-mitaine taiseux, les dialogues ne sont pas là pour meubler avant la boucherie, les cris et la violence gratuite cathartique, tout le monde a une personnalité, une raison d’être, et on parle dans les (...)

Lire la suite

American Horror Story saison 1 - la critique + test DVD

J’ai pas encore fini le Blue ray mais je suis déjà totalement satisfait ! Entre le procès inversé du psycho-boy ( il a fait quelque chose de mal mais il semble avoir oublié il ne se rappelle que de la colère) et la rédemption de la mauvaise mère honteuse de sa gamine mongoloïde il y a presque tout les tabous dans cette série de dingue. Ton message de père c’est quoi monsieur le pater familias qui fornique avec une étudiante parce que madame a perdu le bébé ??? Il faut les voir parler avec leur démon, de la colère refoulée de la femme trompée a cette autre colère, celle de la maitresse bafouée qui a un (...)

Lire la suite

Preacher saison 1 - la critique (sans spoiler) + le test blu-ray

Série géniale s’il en est. On regrette un peu le coté foutraque de certains aspects du scénario et c’est bien peu de chose comparé à l’excellence de brio et de ringardise affichée de cette fichue série:pas un ordi pas de Facebook juste de la poussière et des âmes torturées portées par des gueules cassées incroyables. Kass’ cartonne en double en négatif de Custer qui peine à se convaincre qu’il peut être un prédicateur digne de son père, et Tulip, l’éternelle amoureuse de mauvais garçon veut sauver son ex’ de ces bondieuseries qui fonctionnent plus comme un exutoire que selon une réelle vocation de Jesse ( d’où (...)

Lire la suite