birulune

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

3 films à voir

1 film vu

20 films notés

150 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

1 série TV notée

3 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Team America, police du monde

Caricature grossière et hilarante de l’Amérique de Mickael Bay, on voit King Jong Ill entonner une ballade doucereuse et les héros de la Team douter d’eux-mêmes et du bien fondé de leurs activités de protection de la paix mondiale. La scène du vomi est éloquente, et le dialogue avec le pochard dans le bar éclaire le héros sur le sens de son combat : Il faut savoir pour quelle Amérique on se bat, la pacifiste qui transige avec les dictatures ou la belliciste qui essaye de rendre son rang a la glorieuse nation ( pff). Vive les républicains d’outre- atlantique et aux chi**** les autres aussitôt traité de (...)

Lire la suite

There will be blood - la critique

Grand film, en temps ( 2 heures et des brouettes) en espace ( les plans des grandes plaines) et en psychologie minière : Il y a de la boue et du suif du début a la fin, on les voit travailler d’arrache-pied pour se bâtir un rêve et ils en oublient même ce pour quoi ils étaient venus, la folie du pétrole ayant noirci plus que leurs mains.

Lire la suite

Watchmen, les gardiens - la critique

Quelle critique ! La première fois que je l’ai vu j’ai lâché a la scène de cul ( attentionspoiler !) entre le Hibou et Spectre Soyeux, sans doute la musique allez savoir... Depuis il est a classer en haut de la pile de mes films préférés. Il faut replacer le film dans son contexte originel pour aimer : S.King, le roi de l’horreur, décrit dans Anatomie de l’horreur, sorte de pensum sur les oeuvres horrifiques, que le début de la guerre froide a été vécu comme un réel traumatisme pour l’Amérique. Après le 11 septembre, c’est en replongeant dans les démons du passé que Snyder arrive à se faire décanter toute (...)

Lire la suite

Wayward Pines : la série horrifique de Shyamalan que l’on n’attendait pas ! Critique...

Bon article je connais pas Under The Dôme même si je suis un grand fan de Stephen King et petite question :The Mist c’est le long métrage tiré de sa nouvelle Brume ? Si c’est le cas Weyward Pines est l’antithèse de The Mist.. C’est tout à l’envers :dans Weyward Pines tout le monde est bien à l’abri dans sa maison, à l’école ou au bar du coin. Ils subissent le même danger mais il y a David Pilcher

Lire la suite

American Horror Story saison 1 - la critique + test DVD

J’ai pas encore fini le Blue ray mais je suis déjà totalement satisfait ! Entre le procès inversé du psycho-boy ( il a fait quelque chose de mal mais il semble avoir oublié il ne se rappelle que de la colère) et la rédemption de la mauvaise mère honteuse de sa gamine mongoloïde il y a presque tout les tabous dans cette série de dingue. Ton message de père c’est quoi monsieur le pater familias qui fornique avec une étudiante parce que madame a perdu le bébé ??? Il faut les voir parler avec leur démon, de la colère refoulée de la femme trompée a cette autre colère, celle de la maitresse bafouée qui a un (...)

Lire la suite

Preacher saison 1 - la critique (sans spoiler) + le test blu-ray

Série géniale s’il en est. On regrette un peu le coté foutraque de certains aspects du scénario et c’est bien peu de chose comparé à l’excellence de brio et de ringardise affichée de cette fichue série:pas un ordi pas de Facebook juste de la poussière et des âmes torturées portées par des gueules cassées incroyables. Kass’ cartonne en double en négatif de Custer qui peine à se convaincre qu’il peut être un prédicateur digne de son père, et Tulip, l’éternelle amoureuse de mauvais garçon veut sauver son ex’ de ces bondieuseries qui fonctionnent plus comme un exutoire que selon une réelle vocation de Jesse ( d’où (...)

Lire la suite