Frédéric de Vençay

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

113 films notés

118 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Tomboy - la critique

Moins poseur et ennuyeux que "Naissance des pieuvres", ce très beau second film de Céline Sciamma réussit tout ce qu’il entreprend. Chronique drôle et enlevée, qui marche sur un terrain miné (le trouble des genres et l’homosexualité infantile) sans avoir l’air d’y toucher, "Tomboy" va au bout de ses idées, toujours d’une légèreté précieuse et d’une imparable justesse. Le petit coup de coeur de ce mois d’avril, et une excellente nouvelle pour le cinéma français.

Lire la suite

Source Code - la critique

Ça ne vaut sans doute pas "Moon", la faute à un potentiel énorme (quelque part entre "La Jetée", Philip K. Dick et la série "Lost") sacrifié sur l’autel du spectacle hollywoodien et d’un dénouement guimauve. "Source code" aurait pu être une date dans la SF des années 2000, mais préfère le divertissement léger, malin, bien torché, d’une agréable décontraction. Contrat plus que rempli, avec un Jack Gyllenhaal retrouvé.

Lire la suite

London Boulevard - la critique

Pas si mauvais, le premier film du scénariste W. Monahan ! Certes, la réalisation demeure plutôt impersonnelle, mais "London Boulevard" sait dynamiser son récit par quelques artifices pop bienvenus, un art du dialogue qui tue et un casting qui respire le bon goût british (David Thewlis, savoureux en philosophe nonchalant et fonce-dé). Colin Farrell porte tout cela sur ses robustes épaules avec le talent qu’on lui connaît. L’irritante Keira, en revanche, ira se (...)

Lire la suite

La conquête - la critique du film

Sous-téléfilm inutile et éprouvant de bêtise, mal réalisé et mal joué, "La Conquête" n’apporte strictement rien au débat. Les acteurs cachetonnent et semblent s’amuser. Nous, beaucoup moins, même si quelques répliques cinglantes, pillées dans le "Petit Journal" de Canal + et les colonnes du "Canard Enchaîné", sont imparables. Podalydès, engoncé dans l’exercice d’imitation, peine à sauver les meubles et les lambris.

Lire la suite

Pina - la critique

Saluons Wim Wender comme le premier cinéaste, après James Cameron, à faire une utilisation réfléchie et enrichissante de la 3D. Pensé pour la technologie stéréoscopique, "Pina" offre ainsi des numéros de danse saisissants, parvenant à capturer l’intensité et l’énergie bestiale qui se dégagent de certains numéros de la chorégraphe. L’hommage, quant à lui, s’avère un peu trop longuet et appuyé pour emporter l’adhésion. Plus modeste, le documentaire "Les rêves dansants" (sorti fin 2010) émouvait davantage avec moins (...)

Lire la suite

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Il était une fois la révolution - la critique

Faux western et vraie fresque historique et lyrique, Il était une fois la révolution est sans doute le film le plus sombre, le plus violent de Sergio Leone. Une puissance visuelle inouïe au service d’une vision désenchantée de la politique.

Pique-nique à Hanging Rock - Peter Weir - critique

Deuxième long-métrage et coup d’éclat précoce pour Peter Weir, qui s’approprie une histoire de fait divers pour atteindre des sommets de grâce et d’ambiguïté. Ensorcelant.

La cité de la peur, une comédie familiale - la critique

Paroxysme de la connerie joyeuse, le film culte de les Nuls reste toujours aussi drôle, même à la dixième vision. Jubilatoire.

Merci pour le chocolat - Claude Chabrol - critique

Faussement lisse, vraiment cruel, délicieusement ambigu : l’un des derniers (très) bons films de maître Chabrol.

Requiem for a dream - Darren Aronofsky - critique

Le film coup-de-poing par excellence, ou l’enfer des drogues vu par un œil virtuose et sans concessions. Une déflagration d’une puissance inouïe, qui laisse physiquement sur le carreau.

Lost : bilan de la saison 6

Décevante pour les uns, époustouflante pour les autres, déroutante pour tous, la dernière saison de Lost a assuré le spectacle, sans dévoiler toutes ses clés cependant...

Le mot de la fin pour Lost

La série phare créée par J.J. Abrahams est sur le point de dévoiler tous (?) ses mystères...