Jujulcactus

Rezé

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

1 film à voir

0 film vu

95 films notés

95 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Lady Vengeance - la critique

Dernier opus d’une trilogie sur la vengeance, avec « Lady vengeance » Park Chan-Wook ne prend pas de grands risques et reprend le schéma des précédents, « Old Boy » notamment. Une sortie de prison, un désir de vengeance, un plan soit disant au point... Mais le récit se perd déjà quelques minutes après son superbe générique, faisant le panorama du clan carcéral de l’héroïne, abusant de flashs back rendant l’ordre des évenements bien difficile à appréhender. Pourtant l’inspiration de la mise en scène et le charme de l’actrice principale (les deux sont étroitement liés car Park aime se centrer sa caméra sur le (...)

Lire la suite

Du jour au lendemain

Scénario un brin particulier pour une comédie française non moins particulière. Un homme malchanceux (Benoît Poelvoorde) au quotidien peu recommandable (période de licenciement et de divorce ...) se retrouve, du jour au lendemain, dans une vie quasi-rêvée... Le film se base sur une construction très singulière, répétant en boucle les mêmes situations mais avec un petit décalage qui à chaque fois donne tout son sens et sa saveur... Tout lui sourit, mais l’homme commence à se poser des questions, un peu comme Truman dans « The Truman show », sur la réalité du monde qui l’entoure. L’histoire prend alors un (...)

Lire la suite

The loved ones - la critique

Inédit en salle, « The loved ones » me nargue depuis bien longtemps maintenant par l’univers si personnel qu’il semblait dégager... Oscillant entre film indé, drame et horreur le film trouve un équilibre étonnant, et resplendi d’originalité. Par son point de départ accrocheur, qui voit une jeune lycéenne australienne kidnapper un camarade qui a refusé de l’accompagner au bal du lycée, le film soustend presque jusqu’à la fin un voile d’émotion sur les actes de barbaries ... Ce jeune homme est en effet ligoté, torturé, et aura bien le temps de regretter son choix... Au delà de son mixage des genres incroyable, (...)

Lire la suite

Les yeux de sa mère - la critique

Mélodrame familial qui revendique une inspiration Almodovar, « Les yeux de sa mère » est pourtant loin de la maîtrise dont fait preuve ce dernier. On suit ici un écrivain qui travaille sur la biographie d’une présentatrice de JT, traquant ses revers il va s’immiscer dans sa vie, séduire sa fille... Le principal problème du film réside dans son personnage principal (interprété par Nicolas Duvauchelle), insaisissable et inconsistant, on ne comprend jamais vraiment ces intentions... Difficile donc de s’attacher à un personnage impossible à cerner et au regard fuyant ... On reste en dehors de cette histoire (...)

Lire la suite

Ma part du gâteau - la critique

Cedric Klapish fait du cinéma engagé, ses films transposent toujours un message social emprunt d’un réalisme appréciable comme dans « Paris » par exemple... « Ma part du gâteau » arpente un versant un peu différent car pour arriver à ses fins le réalisateur use de personnages et de dialogues qui manquent franchement de subtilité. Partant d’une opposition trader/ouvrière sans nuance, présentant deux mondes caricaturaux au possible à la manière d’une fable moderne, c’est en versant l’un dans l’autre qu’il commence à trouver un dosage intéressant. Mais avec ses ficelles très manichéennes il n’arrive pas à (...)

Lire la suite