Critique

CINÉMA

The loved ones - la critique

Le 15 janvier 2011

Galerie photos

Le choix du rédacteur

  • Jujulcactus 30 juillet 2011
    The loved ones - la critique

    Inédit en salle, « The loved ones » me nargue depuis bien longtemps maintenant par l’univers si personnel qu’il semblait dégager... Oscillant entre film indé, drame et horreur le film trouve un équilibre étonnant, et resplendi d’originalité. Par son point de départ accrocheur, qui voit une jeune lycéenne australienne kidnapper un camarade qui a refusé de l’accompagner au bal du lycée, le film soustend presque jusqu’à la fin un voile d’émotion sur les actes de barbaries ... Ce jeune homme est en effet ligoté, torturé, et aura bien le temps de regretter son choix... Au delà de son mixage des genres incroyable, qui en fait un film d’horreur assez sincère qui ne cherche pas la surenchère (au niveau des effets sonores notamment), la réalisation de Sean Byrne est d’une efficacité redoutable et il offre à son film une superbe mise en scène et une BO très inspirée. Le casting sans têtes d’affiche s’en sort avec les honneurs, il doit beaucoup à l’épatante Robin Mc Leavy qui allie le caractère enfantin de son personnage à sa furie incontrôlable. Une ambiance atypique et immersive qui vire malheureusement à quelque chose de plus classique sur la fin avec quelques révélations assez décevantes et quelques invraisemblances aussi. Un peu court, « The loved ones » n’en reste pas moins une expérience très prenante, couplant son ton dépressif de départ en une folie de tout les instants. Malgré mes reserves sur la fin, « the loved ones » possède ce charme qui le rend unique et fascinant.

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?