Jujulcactus

Rezé

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

1 film à voir

0 film vu

95 films notés

95 avis de film

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • LIVRE
  • Séries TV
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • LIVRE
  • Séries TV
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • LIVRE
  • Séries TV
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

The murderer - La critique

Ce n’est que son deuxième film et pourtant l’attente était grande, Hong-jin Na avait marqué les esprits en 2009 par sa maîtrise avec « The Chaser », le revoilà avec un nouveau thriller noir mais assez éloigné de son premier essai. Les deux tiers du film se tiennent extrêmement bien, l’écriture est cohérente, le travail sur l’ambiance prodigieux, la critique sociale fine, mais le réalisateur s’enflamme un peu sur la dernière partie... Laissant de côté son travail de réalisme pour baigner son film de scènes d’action époustouflantes, de courses poursuites à n’en plus finir et de combats bourrins à l’arme blanche. (...)

Lire la suite

J’ai rencontré le diable (I saw the devil) - la critique

Présenté comme l’œuvre de vengeance ultime, le dernier opus de Kim Jee-Won n’en a pour moi pas complètement l’étoffe... Le réalisateur a clairement voulu son film classieux et ultra-violent, et sur ces deux points il n’y a pas de litige possible, sa technique est irréprochable et l’hémoglobine coule à torrent... Mais l’intrigue et son développement ne surprennent jamais, très classique et rarement vraisemblable, le héros veut comme souvent se venger (ici du tueur de sa femme), faire souffrir sa cible jusqu’à n’en plus pouvoir... Et le film s’embourbe après un très bon départ dans un schéma bien huilé mais (...)

Lire la suite

Balada triste - la critique

Le nouvel opus d’Alex de la Iglesia n’est pas un film comme les autres, on peut aimer ou détester, mais on ne peut rester indifférent c’est certain ! Objet cinématographique difficile à définir ou à inscrire dans un genre, pour faire simple on peut dire que c’est une sorte de romance gothique traitée comme une comédie d’horreur sur fond de film de guerre au faux air de conte (morbide)... Un méli-mélo sombre et bien torturé ! L’histoire de deux clowns amoureux d’une même femme dans un cirque, pendant la guerre civile espagnole. Le réalisateur nous propose un univers de dingue, métaphorique et totalement (...)

Lire la suite

My little Princess - la critique

La thématique de ce film intrigue et son auteure, qui livre ici un film proche de l’autobiographie, le sait et s’évertue à créer une ambiance fantaisiste et sombre. Un aspect gothique assez poussé pour compléter une envie de provocation déjà ancré dans son récit : puisqu’on parle ici d’une jeune fille qui devient le modèle de sa mère, photographe, mais dont les clichés « artistiques » trempent dans l’érotisme. Le film repose donc sur un couple mère-fille, il faut le dire bien inégal en terme d’interprétation. On peut apprécier ou détester le jeux d’Isabelle Huppert en mère excessive presque indigne, mais il (...)

Lire la suite

Blue Valentine - la critique

« Blue Valentine » est un film sur l’amour qui s’étiole, il s’articule autour de deux périodes de la vie d’un jeune couple espacées de 6 ans : la rencontre et une grave crise. Ce croisement temporel est d’une grande subtilité, chaque scène venant en résonance à une autre, le récit est étonnamment fluide. Et lorsque le réalisateur nous met les sourires béas des prémices en parallèle des déchirements de ce même couple usé par le temps, c’est d’une efficacité troublante. « Blue Valentine » est un drame où l’émotion sourde touche dès les premières minutes et nous rend otage d’un couple qui se consume à petit feu. (...)

Lire la suite