Jujulcactus

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

1 film à voir

0 film vu

94 films notés

94 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Splice - la critique

Voilà un film que j’attendais avec impatiente depuis de bons mois, l’idée de départ est très intéressante (la création d’un être hybride et les questions qui en découlent), le casting de bonne facture et la présence de Delphine Chanéac intrigue, le réalisateur assez novateur dans son genre ... Alors ça donne quoi ? Quand on a le film sur l’écran c’est pas du tout pareil, sur le papier il avait tout pour séduire mais à l’écran ... Mise en scène un peu maladroite et sacadée, jeux d’acteurs finalement assez moyen (ce qui n’enlève aucunement le talent de Sarah Polley !), et puis scénario un peu fouilli en tout cas (...)

Lire la suite

La disparition d’Alice Creed - la critique

Film britannique à petit budget et au casting assez confidentiel (même si Gemma Arterton perse dernièrement et sera notamment à l’affiche la semaine prochaine du nouveau film de Fears, et Eddie Marsan déjà remarqué en tant que moniteur d’auto école rabajoie dans le rafraichissant Be Happy), « La disparition d’Alice Creed » n’en est pas moins un film réussit. Sur une base assez secrète, Blakeson invite le spectateur à suivre un kidnapping du côté des « méchants » en s’appuyant sur l’effet de révélation pour tenter de surprendre et sans cesse rebondir dessus. Je n’ais malheureusement pas trouvé les (...)

Lire la suite

Petits meurtres à l’anglaise - fiche film

Scénario légerement tordu, un peu long à se mettre en place et pourtant ... Quelle surprise que ce petit film britannique (décidemment ils se bousculent cet été !) à la bonne humeur communicative ! Des acteurs qui se donnent à fond et qui apportent chacuns un petit quelque chose, des répliques qui font mouches, un humour basé sur le comique de situation et le sens du décalage (par exemple le fait que le métier de tueur en série soit de famille, et totalement banal pour leurs membres) : et ça marche ! C’est très british, on trouve ça un peu lourd au début en fait juste le temps de s’habituer à ce décalage (...)

Lire la suite

Fatal - la critique

Adepte de la vulgarité, de l’humour en dessous de la ceinture, et peu inspiré quand il s’agit de jouer au cinema Mikael Youn sort son film que la presse n’a pas écrasé pour une fois au contraire elle avoue avoir été assez surprise... Alors on se laisse convaincre en se disant que ça peut être drôle, sans prise de tête : résultat mitigé ! Bien qu’il s’agisse là de son meilleur film et de loin (pour avoir vu « Iznogoud », « Les 11 commandements » ou encore « La beuze » : no comment) on ne peut pas dire non plus qu’il atteint des sommets, disons que c’est le mieux parce qu’il exprime son côté too much à travers la (...)

Lire la suite

Copacabana - la critique

Une jolie petite surprise que ce « Copacabana », un film humain et sincère. L’histoire d’une femme qui se bat pour changer dans le regard de sa fille, qui tente de grandir, de se poser enfin... Grosse performance à mettre au crédit d’Isabelle Huppert à la fois exentrique et sensible, et de sa fille également assez juste et très simple. L’atout principal du film c’est ce ton bien calibré entre émotion et humour avec des acteurs secondaires très bien croqués (notamment dans l’agence immobiliaire de co-propriété), on ris, souris, ... Mise en scène propre, scénario simple mais bien porté, on passe un agréable (...)

Lire la suite