Park Chan-wook

  • SES FILMS
  • SES NEWS
  • SA BIOGRAPHIE
  • VIDEOS
Plus de films
Moins
Plus de news
Moins
Park Chan-wook, étoile brillante

Un réalisateur qui s’est mis en tête de bousculer le cinéma sud-coréen.

Park Chan-wook est né en 1963. Passionné de cinéma depuis son plus jeune âge, il crée, lors de ses études à l’université de Sogang, le club Movie Gang. Son diplôme de philosophie en poche, il décide de réaliser des films "de meilleure qualité que ce qui se faisait alors en Corée". Durant cette période, il publie également plusieurs essais critiques sur le cinéma.
En 1992, son premier long métrage, Moon is the sun’s dream, est un film de gangsters se déroulant à Pusan, l’une des plus grandes villes de Corée du Sud. Avec The trio, en 1997, il offre un portrait comique de trois personnages hors-la-loi. En 2000, Joint security area, film sur la séparation entre les deux Corée, s’impose comme un gros succès au box-office, faisant par la même occasion de Park Chan-wook un des cinéastes les plus populaires de Corée. Le film reçoit entre autres les prix du meilleur film et du meilleur réalisateur au Festival du film asiatique de Deauville, le Grand Belle Film Award du meilleur film et un prix spécial du jury au Festival international du film de Seattle.
En 2002, Park Chan-wook signe le scénario de Jealousy is my middle name (Jiltuneun naui him). Mais c’est avec Sympathy for Mr Vengeance, film d’une extrême noirceur, dont il signe à la fois le scénario et la mise en scène, qu’il acquiert une renommée internationale. Ecrit six ans plus tôt, Sympathy for Mr Vengeance est une histoire que Park Chan-wook tenait absolument à mettre en images. Le succès critique et public de Joint security area lui a permis de concrétiser ce projet dans lequel aucun producteur ne voulait se risquer. D’ailleurs, ce film très controversé a finalement été rejeté par le public local malgré la présence au casting de Song Kang-ho et de Shin Ha-kyun, tous deux révélés dans Joint security area.
Réalisé en 2003, Old boy, film magnifique et furibard, nous parle encore de vengeance. Il a obtenu le prix spécial du jury du Festival de Cannes 2004. Et dans la foulée, Park Chan-wook clôt sa trilogie sur la vengeance avec Lady Vengeance, sublime tragédie en noir désir et rose bonbon.
En 2007, apaisé et serein, il renouvelle totalement sa grammaire cinématographique avec une histoire de fou romantique et originale : Je suis un cyborg. Il s’attaque en 2009 au film d’horreur et fait scandale à cause de l’affiche très osée de Thirst, ceci est mon sang.

Filmographie

- Moon is the sun’s dream (1992)
- The trio (1997)
- Joint security area (2000)
- Sympathy for Mr Vengeance (2002)
- Old boy (2003)
- Three... extremes (2004)
- Lady Vengeance (Chinjulhan geomjasshi, 2005)
- Je suis un cyborg (Saibogujiman kwenchana, 2007)
- Thirst, ceci est mon sang (Bak-JWI, 2009)

Plus de vidéos
Moins