Jean-Patrick Géraud

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

32 films notés

36 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

0 série TV notée

0 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Holy Motors - la critique

Holy Motors. L’histoire d’un type qui jouait des rôles. Derrière la simplicité de la trame narrative, et par-delà la fantaisie bon enfant, l’imaginaire foisonnant d’un cinéaste que la vie émeut, agace, émerveille, inquiète, et dont il cherche à restituer le mouvement irrésistible et contradictoire. Vivre, c’est d’abord... Jouer un rôle ? Le film ne le dit qu’à-demi. Comme la chanson de Kylie, dont les phrases ne sont pas achevées, il est un tâtonnement dans l’obscurité des craintes. Carax filme une succession de rendez-vous manqués (ou pris de justesse) avec la vie. Visionnaire, oui. Mais aussi, d’une nostalgie (...)

Lire la suite

Take Shelter - la critique

Conte de la folie ordinaire, Take Shelter s’impose comme la puissante métaphore d’un monde aux prises avec la peur. Celle-ci prend le visage torturé d’un homme - l’époustouflant Michael Shannon, filmé tantôt comme un bon père modèle, tantôt comme un être effrayant. Nichols met en scène son dénuement avec une angoissante minutie. Derrière la rigueur de chaque plan, le surgissement du désastre, contenu par le récit. Rarement la complexité d’un état intérieur a été filmé avec une telle justesse. Loin des clichés sur la maladie mentale, qui inspirent souvent mal Hollywood, le film se penche avec brio sur la (...)

Lire la suite

Moonrise Kingdom - la critique

Sur une trame fantaisiste, Anderson réalise un film cocasse et ludique, qui confirme toute la singularité de son univers. Peut-être pas si gentillette qu’elle en a l’air de prime abord - à plusieurs moments surgit une violence presque tribale : le chien tué d’une flèche, les hameçons-boucles d’oreille - l’oeuvre témoigne, en sourdine, des inquiétudes d’une Amérique anxieuse, désireuse de réinventer ses mythes fondateurs dans l’espoir de conjurer quelques vieilles menaces (la crise économique, symbolisée par Action Sociale ; les dérèglements climatiques, qui oeuvrent à l’arrière-plan du récit). Dommage que le (...)

Lire la suite

Anonymous - la critique

Anonymous, élu film bourratif de l’année ! Suivons la recette. Prendre un sujet à la mode (les accusations de plagiat), mettre du beurre, lire Alexandre Dumas (pour le côté trois mousquetaires), beurrer encore, relire Edgar Poe (pour les paysages romantiques numérisés), beurrer toujours et mêler du Molière, pour donner à l’ensemble un aspect comique et délié. Il faut ensuite retourner le plat dans tous les sens, avec forces ellipses et analepses, et tant pis si l’on n’y comprend rien. Avant d’enfourner, ajouter toute l’histoire britannique, sous forme de sachet de farine. Et Shakespeare, juste avant la (...)

Lire la suite

Mission : Impossible - Protocole Fantôme - Brad Bird - critique

Malgré un scénario se laissant trop rapidement envahir par des délibérations techniques, et en dépit d’une tendance à transformer chaque séquence en télé-achat high-tech, Protocole Fantôme se regarde avec plaisir, en partie grâce à son sens de l’auto-dérision et son montage nerveux. Brad Bird réalise un film d’action saturé de clichés, au point qu’il en devient parodique. Finalement, on n’est pas très loin des Indestructibles, et l’on hésite toujours à prendre ce petit jeu au sérieux. L’équipe est impeccable, Tom Cruise a encore du charisme, et Léa Seydoux joue les frenchies malicieuses avec un plaisir (...)

Lire la suite

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Le sauvage - la critique

Entre vaudeville et robinsonnade nostalgique, cette comédie douce-amère n’a rien perdu de son charme corrosif grâce à son rythme enlevé et à un tandem d’acteurs éblouissant.

Go Go Tales - la critique du film

En infiltrant les coulisses imaginaires d’un cabaret chic de gogo danseuses, Ferrara livre une comédie virtuose qui se regarde à la fois comme une étude de mœurs et un hommage émouvant rendu aux acteurs.

Un monstre à Paris - la critique

Pittoresque et sympathique, ce divertissement de qualité ménage un peu trop son potentiel.

Les Schtroumpfs - la critique du film

Peu fidèle à l’esprit de la bande dessinée dont il s’inspire, ce divertissement enfantin peinera à séduire les adultes, mais s’en tire grâce à la performance burlesque de Hank Azaria.

Une vie tranquille - la critique

Trop fidèle aux attentes du genre, ce drame respectable ménage un peu trop notre sang froid.

La sériephilie, sociologie d’un attachement culturel

Un ouvrage synthétique et éclairant.

Adieu camarades - la critique + le test DVD

Grandeur et décadence du système soviétique à travers ce documentaire ludique, passionnant, et qui demeure instructif malgré un recours à la fiction parfois discutable