Critique

MUSIQUE

Supertramp : Breakfast in America - la critique de l’album

Le 21 février 2019

Le triomphe pop de Supertramp. Un album calibré pour le succès, mais certainement le meilleur du groupe.

Galerie photos

spip-bandeau
Copyright Mike Doud and A&M, 1979
  • ramirezarkamel 7 mai 2019
    Supertramp : Breakfast in America - la critique de l’album

    Je suis fan des supertramp ce groupe mythique d’antan qui a marqué mon adolescence.

  • François Roque 22 juillet 2019
    Supertramp : Breakfast in America - la critique de l’album

    C’est hélas plus son succès qui le rend important que sa petite poignée de tubes qui montrent plus le début de la fin du groupe. La suite ne sera que déception, après le départ de Roger Hodgson. Le seul mérite de cet album aura été de faire connaître à un plus vaste public cet excellent groupe et surtout ses 3 albums précédents, très nettement au dessus, « Crime of the Century » (1974), « Crisis ? What Crisis ? » (1974) et « Even in the Quietest Moments… » (1977) avec sa dernière piste fleuve de 10 minutes « Fool’s Overture » ; tout Supertramp est dans ces 3 albums. Ce groupe aura eu un destin comparable à 10CC, litteralement vampirisé par leur méga tube planétaire “I’m Not In Love”, composé de 4 songwriters et producteurs hors pairs (ils avaient créé le mythique Strawberry Studios) qui vont se séparer, après avoir livré tout le concentré d’une pop d’une incroyable luxuriance en 3 albums : « The Original Soundtrack » (1975), « How Dare You ! » (1976) et « Deceptive Bends » (1977).

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?