Myriam Desvergnes

BD

0 BD à lire

0 BD lue

0 BD notée

0 avis de BD

FILMS

0 film à voir

0 film vu

0 film noté

0 avis de film

TV

0 série TV à voir

0 série TV vue

1 série TV notée

1 avis de série TV

LIVRE

0 livre à lire

0 livre lu

0 livre noté

0 avis de livre

MUSIQUE

0 musique à écouter

0 musique écoutée

0 musique notée

0 avis de musique

SPECTACLE

0 spectacle à voir

0 spectacle vu

0 spectacle noté

0 avis de spectacle

EXPOSITION

0 exposition à voir

0 exposition vue

0 exposition notée

0 avis d'exposition

A voir, à lire, à entendre

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Médiathèque

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Avis

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Pourquoi voir ou revoir la saison 2 de la série Dark

Dark est l’une des plus grandes séries actuelles, qui manient les questions sur le temps, la famille et les conséquences de nos choix....d’ailleurs en sont-ils vraiment ? En plus de son aspect esthétique remarquable, notre attention est sans arrêt à l’épreuve : qui est qui et quand sommes-nous ? Une série dont l’écriture et la réalisation méritent l’attention. Le seul bémol est l’absence totale d’humour, mais il est vrai que le propos ne s’y prête pas !

Lire la suite

Ses articles

  • BD
  • FILMS
  • SÉRIES TV
  • LIVRE
  • MUSIQUE
  • SPECTACLE
  • EXPOSITION

Dawson City - Bill Morrison-critique

Une épopée sur les débuts du cinéma, dans une petite ville née de la ruée vers l’or. Ce film n’est pas seulement une plongée dans les débuts d’une industrie de divertissement, mais retrace aussi un pan de l’Histoire de l’Amérique. Ambitieux et fascinant.
Critique : A la découverte de centaines de bobines 35mm datant du tout début du XXème siècle, c’est littéralement un trésor de l’Histoire du cinéma qui ressurgit. Nous disposons de peu de copies de ces productions d’époque, en raison du support alors utilisé, (...)

Connaissez-vous bien les voix du cinéma ?

Du 12 au 17 juin, le QIJEU Connect propose un jeu autour des voix du cinéma. Quel sera votre score ?

David Lynch se met en scène sur YouTube

Il y a quinze ans, David Lynch proposait un bulletin météo sur son site Internet. Profitant du confinement, il fait quotidiennement un point atmosphérique sur YouTube et diversifie le contenu. La télé-réalité lynchiéenne propose, quelques minutes par jour, de partager son univers. Avec en bonus la mise en ligne d’un court-métrage tout à fait étrange et sombre.

Les films de Cannes 2020

L’annulation du Festival de Cannes en raison de la crise sanitaire mondiale ne permet pas d’obtenir un palmarès. Les films seront tout de même accompagnés.

Rendez-vous au Forum des images depuis chez vous

Lieu incontournable pour tous les amateurs d’arts visuels à Paris, le Forum des images lance la première salle virtuelle, tous les mardis, en partenariat avec la plateforme La vingt-cinquième heure.

L’Effondrement - Les Parasites - critique

Si les ressources venaient à s’amenuiser, suite à un effondrement économique, comment réagirions-nous ? Irions-nous dévaliser les supermarchés, nous regrouperions-nous en communautés ou nous occuperions-nous des autres, coûte que coûte ? Dans cette série d’anthologie, huit épisodes, narrant chacun une situation, tentent de répondre à ces questions, à travers une approche militante qui peine à étayer son propos.

The Outsider - Richard Price - critique de la série

HBO adapte le roman de Stephen King, The Outsider, dans la foulée de la parution du livre. Si le maître de l’horreur ne se transpose pas si facilement à l’écran, la réussite de la série tient dans sa capacité à recréer une ambiance sombre et inquiétante. En dépit de quelques longueurs, The Outsider plonge dans l’Amérique profonde, dont les certitudes s’ébranlent lorsque l’impensable arrive.

Urban Wolf - Laurent Touil-Tartour - critique de la mini-série

Chaque épisode de quatre minutes décrit une situation où le personnage principal doit fuir les caméras de surveillance. A travers un suspense brillamment mis en scène, cette curiosité de mise en forme se démarque par son originalité et son sujet anticipateur.

Au nom du père - Adam Price - critique

Adam Price, le créateur de Borgen, a imaginé une série moderne et réaliste sur la manière de trouver sa place dans la vie, accepter ses erreurs et sur les enjeux de la spiritualité dans la démocratie danoise contemporaine. Les deux saisons dépeignent une famille en proie à des choix de vie, des crises existentielles ou aux épreuves de la vie. Magistral.

Baron noir - la critique de la saison 3

La série politique française unanimement saluée propose une troisième saison qui résonne avec l’actualité, en maintenant une écriture savamment orchestrée. Cependant, la maîtrise dans la réalisation peut parfois balayer l’émotion, s’éloignant ainsi des précédentes saisons, en se concentrant sur les stratégies du pouvoir.

Le château de Hurle - Diana Wynne Jones - critique

Evidemment, les amoureux de Miyasaki reconnaissent l’histoire du Château ambulant avec le sorcier Hauru. Mais le livre de Diana Wynne Jones décrit des sentiments plus nuancés, des personnages complexes tout en conservant le rythme de l’aventure. Un récit frais, idéal pour une lecture d’été.

Watership Down – Richard Adams – critique

Souvent mis en parallèle avec la saga du « Seigneur des Anneaux », « Watership Down » sort dans une nouvelle édition soignée et remarquable. Ce roman méconnu en France nous entraîne sur des collines champêtres, terres d’aventures, de frissons et de camaraderie. Une épopée surprenante qui tient en haleine.

Je est une autre - Danielle Michel-Chich - critique

Comment une jeune femme peut-elle s’inventer une identité de fausse victime ? Sans jugement, ni psychologie de comptoir, l’auteure, qui a elle-même subi un attentat dans sa jeunesse, raconte l’histoire d’une recherche d’identité peu conventionnelle. Un roman court, percutant, qui parle de la solitude et de la quête de soi.

La disparition d’Annie Thorne - CJ Tudor - critique

Que de rebondissements ! Si le roman applique les codes du thriller fantastique, la narration mécanique et les références appuyées à l’œuvre de Stephen King étouffent l’originalité du polar.

Le roman vrai de la manipulation - Vladimir Fédorovski - critique

A l’ère des fake news mais aussi de l’abondance d’informations, Vladimir Fédorovski retrace une histoire des stratégies de l’ombre en Russie, nation pour laquelle il a été diplomate quelques années. Les coulisses des petits arrangements d’Ivan le Terrible à l’Amérique de Trump. Malgré son titre sensationnaliste, un livre divertissant et instructif.

Le plus grand karaoké en plein air au monde !

Jack Lang, Président de l’Institut du Monde arabe et père de la Fête de la musique, propose un événement inédit le 21 juin : un karaoké géant sur le parvis de l’Institut et un concert électro sur le toit de 12h !

Des concerts symphoniques depuis chez soi

L’Orchestre Philharmonique de Radio France et l’Orchestre National de France proposent un concert en live chaque semaine, du samedi 6 juin au jeudi 23 juillet. A voir sur ARTE Concert ou à écouter sur France Musique, à 20h.

Beauty - Brothers : sortie du clip

Une ballade pop qui donne des envies d’évasion, dans un clip qui évoque la mélancolie du retour des vacances, la route de l’insouciance qui s’éloigne, des amis qui manquent déjà. Une respiration légère et bienvenue.

Dyrhólaey - la critique de l’album

En faisant le choix du minimalisme piano-voix, Thomas Méreur propose un premier album envoûtant, inspiré par les paysages sauvages de l’Islande. Une œuvre épurée, qui nous ramène à l’essentiel.