Critique

BD

DCeased – la chronique BD

Le 27 février 2020

Tom Taylor scénarise cette histoire violente et dure où les héros de l’univers DC vont devoir affronter l’apocalypse en raison d’un adversaire inattendu. Le scénariste est épaulé par toute une équipe d’encreurs et de dessinateurs dont principalement Trevor Hairshine et Stefano Gaudiano.

La chronique vous a plu ? Achetez l'œuvre chez nos partenaires !

En librairie

  • BDFugue
  • leslibraires.fr
  • Acheter sur Cultura
  • Rakuten

Galerie photos

spip-slider
Trevor Hairsine, Stefano Gaudiano, Tom Taylor / Urban Comics
  • green arrow 29 février 2020
    DCeased – la chronique BD

    Quelle belle surprise que ce DCEASED ! Il y a 15 ans, j’ai lu les épisodes de Robert Kirkman sur son univers zombie appliqué à Marvel et si j’ai été satisfait des épisodes concernant Ultimate Fantastic Four, j’ai trouvé que les autres qui ont suivi concernant l’Escadron suprême, les Avengers, the Duck, Machine-man, le Shield... n’était qu’une façon d’exploiter le filon jusqu’à la moelle et cela a donné des épisodes grotesques, sans émotion ni empathie pour des personnages infectés les uns après les autres. Dans Dceased de Tom Taylor, on voit de réel moments dramatiques et psychologiques, comme lorsque le père de .............. est infecté, et la peine que cela provoque et dès le premier épisode, la contamination d’un personnage-phare de DC qui passe à la trappe. Par contre, le moyen (scientifique ?) de communiquer le virus zombi par le moyen d’internet, des réseaux sociaux, du portable ne m’a pas paru plausible. En revanche, j’ai bien vu que c’est un moyen pour Tom Taylor de dénoncer les dérives liés à internet, les réseaux sociaux... Lorsqu’on voit, par exemple à travers l’affaire Milla, comment on peut arriver à enflammer des réseaux sociaux et recevoir des messages de haine, voire des messages de mort, on voit ô combien le message de Taylor est pertinent. A force de trop communiquer, on tue la communication. Je ne comprends d’ailleurs pas pour quelle raison dans un pays aussi civilisé que la France le blasphème n’est pas considéré comme un délit. Cela aurait réglé le problème. On empêche bien Dieudonné de diffuser ses messages de haine envers les Juifs. Je ne comprends pas pourquoi la loi ne le fait pas envers tout discours anti-islam... Il ne faut pas qu’il y ait deux poids et deux mesures. Partant de l’équation anti-vie de Darkseid, Tom Taylor dénonce les dérives d’une société sur-médiatisée qui, via les réseaux sociaux, permet aux individus de se quereller, de s’affronter, de se menacer... Comme au Moyen âge, on pouvait vous bruler vif parce que vous ne partagez pas le point de vue du tribunal de l’inquisition. Je trouve donc Dceased fort pertinent.

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.