Critique

CINÉMA

Black Storm - Steven Quale - critique

Twist again

Le 26 mai 2020

Dix-huit ans après Twister, la Warner tente de renouer avec les tornades dans Black Storm, où l’on nous promet une virée éclair au cœur de la tempête. Des effets spéciaux convaincants, mais un scénario sans surprise.

La chronique vous a plu ? Achetez l'œuvre chez nos partenaires !

En DVD ou Blu-Ray

Galerie Photos

  • vanhzexen 14 août 2014
    Black Storm - Steven Quale - critique

    Essentiellement modelé pour les teenagers américains qui se reconnaitront peut être dans les caricatures ici offertes, le spectacle ajoute pour eux tout ce qu’il faut dans le genre (utilisation du téléphones portables, caméra à l’épaule, bleuette insipide et autres bouffonneries à la Jackass.
    Pour ma part c’est absolument indigeste !
    Il est difficile de ressentir une tension quelconque pour quiconque tant le sort réservé aux protagonistes est prévisible.
    Là où le film réussi son projet, c’est dans la matérialisation des tornades absolument époustouflantes de vérités. C’est bien simple, à chaque apparition nos yeux sont littéralement aspirés vers l’écran.

    Moi qui pensais que le temps des scénariis made in 90’s étaient oubliés... Et bien, après "Godzilla" (2014) "Black Storm" ne vole pas plus haut coté intrigues et personnages.
    Certes, depuis "Twister" (1996) la technologie à fait d’énormes progrès... Coté écriture par contre, c’est la régression au niveau zéro.

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.