Critique

SÉRIE

The Mire - la critique de la mini-série

80’s made in Poland

Le 30 avril 2020

Cette série polonaise datant de 2018, maintenant disponible sur Netflix, est bien plus intéressante pour sa reconstitution de la Pologne totalitaire du milieu des années 80, que pour son suspense ambigu évoluant entre chien et loup.

Galerie Photos

Le choix du rédacteur

  • fred-vdl 11 décembre 2020
    The Mire - la critique de la mini-série

    C’est la première fois que je vois une série parlant comme ça de la société polonaise. Je ne comprends pas que vous n’y voyiez que si peu de choses.
    La Pologne est un pays qui après guerre a complètement changé de frontière. La ville décrite est une ville où personne n’a d’histoire familiale sur place. Personne n’a de racines. Les habitants vivent dans ces immeubles d’après-guerre à l’est qui ont été construits sur les ruines de vraies maisons construites avant-guerre. Le quartier de l’abattoir est un ancien quartier allemand d’avant-guerre.Le bois a une histoire terrible aussi. Pour la première fois cette partie de Pologne est évoquée. Pas avec des gros sabots. mais par un homme sans espoir qui aimerait aller à Berlin pour sa femme. Mais qui est trop faible et qui n’ira jamais.Oui il ya du gris. beaucoup de gris. Mais j’attends la deuxième série avec impatience.

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.