Butch Cassidy et le Kid - La critique + Test Blu-ray

Les mites de l’ouest

Le 22 février 2011

Quand deux mythes de l’Ouest deviennent les symboles de la fin d’un monde, cela donne un western à la fois drôle et émouvant dans sa volonté révisionniste.

Galerie Photos

Vos avis

  • 17 mars 2012, par Portier Michel

    Bonjour,

    Je viens de revoir "Butch Cassidy et le Kid" avec une édition classique en DVD. L’image dans son ensemble est correcte (c’est une image tournée en Panavision qui reste belle même si par moment le grain de la pellicule est visible dans certaines scènes. Il ne faut pas oublier que le film a été traité de manière à ne pas avoir des images trop lisses. Entre fumées, poussières et autres artifices, ce choix fut décidé par le réalisateur George Roy Hill et le directeur de la photographie Conrad L. Hall.

    Il est donc normal que "Butch Cassidy et le Kid" ne possède pas la brillance que le Blu-ray - trop souvent - exige. Les défauts de la pellicule (si on peut appeler cela des défauts) ne sont ni gênant dans une projection classique en 35 mm au cinéma ni pour un visionnage en DVD classique (à condition que pour ce dit DVD le film soit visionné sur un écran plat d’une grandeur moyenne).
    Je pars du principe qu’il vaut mieux voir un film sur un écran pas trop grand mais proche de soi. Ainsi les détails de l’image restent fins et les couleurs sont restituées comme au cinéma. Je ne suis donc pas surpris que le rendu de l’image en Blu-ray soit moyen pour ce western.
    Au sujet du son, mis à part de nombreux films enregistrés en son stéréo 4 pistes (la plupart des premiers CinémaScope au ratio image du 2.55) ou en six pistes magnétiques avec le format du 70mm (ratio 2.20), les films des années 1960, 1970 et en partie de celles des années 1980 étaient en son mono. Des films tels que "La Horde sauvage" (pour la VO et la VF), "La Tour infernal" (uniquement pour la VO), la trilogie première de "La Guerre des étoiles" (VO et VF), furent exploités à la première exclusivité en copies 70mm (enfin seulement pour quelques salles). Tous furent tournés en Panavision (plus compliqué pour la trilogie : 35mm et 70mm). Ce ne sont donc pas des films tournés avec des caméras 70mm, mais exploités en salles avec des copies 70mm. Pourquoi cela ? me direz-vous.
    La réponse est simple : afin de pouvoir les proposer en son stéréophonique avec les fameuses six pistes (un peu notre 5.1).
    "Butch Cassidy et le kid" a été enregistré en mono (sauf pour la musique éditée en son temps en 33 tours vinyle stéréo).
    Autres problèmes avec le support DVD : certaines majors américaines ne proposent pas leurs films en 5.1 pour la version française alors que certains titres avaient été enregistrés à l’époque en stéréo six pistes (toujours avec cette exploitation en copies 70mm pour des films gonflés (du 35mm scope - au ratio d’image 2.35 - au 70mm / ratio 2.20) où tournés véritablement en caméra 70 mm).
    C’est ainsi - par exemple - que des films comme "La Canonnière du Yang-Tsé" ou "La Horde sauvage" ont perdu leurs pistes en stéréo, alors qu’en VO on propose bien un son 5.1 avec cette stéréo à l’ancienne dont les voix des comédiens sont réparties de gauche à droite de l’écran (sans parler de cette impression particulière, lorsqu’un comédien est hors champ de la caméra mais qu’on entend parler en voix off).
    Les cinq films de la série des années 1960 et 1970, "La Planète des singes", ont bénéficié - vers la fin de l’ère de la VHS - d’un nouvel enregistrement pour les entendre pour la première fois en son stéréo. Naturellement, ça ne peut pas égaler le son des films de maintenant ou surtout le son des films enregistrés dès le départ en stéréophonie des titres cités plus haut, mais ça permet - notamment - pour la musique d’avoir une présence sonore bien plus dynamique.
    Mais il ne faut pas tenter de gonfler ce son stéréo venu du mono avec du matériel Home cinéma trop puissant.

    Le film "Butch Cassidy et le Kid" demande à être apprécié avec un matériel classique de qualité et non pas avec un matériel technologique poussé qui peut accentuer ainsi trop de défauts dans les images (grains, trucages optiques, etc) et rendre le son un peu vain sur des amplis dévoreur de décibels.

    Cinématographiquement votre.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?