Critique

LIVRE

Dites-lui que je l’aime - la critique du livre

Le 15 mars 2019

Evitant l’écueil du pathos, Clémentine Autain rend un hommage plutôt sobre à sa mère. Où il est très peu question de cinéma.

Galerie photos

Photo de la bande : © Jean-Jacques Lapeyronnie/Getty
spip-slider
spip-bandeau

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?