Critique

CINÉMA

Douze mille - la critique du film

Le 27 janvier 2020

Si le scénario est original, son traitement verse dans un misérabilisme suranné, voire parfois dans la vulgarité, lorsqu’il s’agit de mettre sur le même plan sexualité et argent.

Galerie Photos

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?