Critique

CINÉMA

Gebo et l’ombre - La critique

Si sa mère le savait !

Le 10 septembre 2012

Cinéaste immense et modeste, Oliveira se met au service d’un texte admirable en installant, avec un art accompli, un dispositif en apparence tout simple mais qui met le spectateur dans un état d’écoute fébrile.

Galerie Photos

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?