La route - la critique

Où y a d’la vie, y a du désespoir

Le 1er décembre 2009

Morbide, désespérant et incroyablement beau, ce film fantastique de John Hillcoat joue la carte de l’intimisme pour nous bouleverser encore plus. Il y parvient souvent, malgré une fin légèrement décevante.

Galerie Photos

Vos avis

  • 11 décembre 2009, par Frédéric de Vençay

    "Morbide, désespérant et incroyablement beau", en effet... N’ayant pas lu le livre, je peux difficilement faire la comparaison (mais après tout, qu’est-ce qu’on s’en fout !). En l’état, le film de John Hillcoat est une représentation très convaincante d’un monde post-apocalyptique, et se place sans peine aux côtés de "La Guerre des mondes" et des "Fils de l’Homme" au panthéon des meilleurs films de SF de la décennie. Viggo (mais est-il utile de le préciser ?) crame la pellicule par son charisme et sa présence, dans ce récit poignant à la simplicité quasi-biblique.

  • 17 décembre 2009, par Frédéric Mignard

    Un drame humaniste et apocalyptique aride au niveau des émotions. Quant l’acteur principal... Bof, bof... Reste la musique de Nick Cave.

  • 25 janvier 2010, par Norman06

    Que le film soit fidèle ou non au best seller n’a que peu d’importance : Hillcoat signe une œuvre étouffante et prenante, certes moins aboutie que ses réalisations australiennes, mais supérieure à bien des produits sur l’apocalypse. Étonnante prestation de Viggo Mortensen en papa protecteur.

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?