Critique

CINÉMA

Le secret des poignards volants - la critique

We can be heroes

Le 16 juillet 2015

Les beaux Takeshi Kaneshiro et Zhang Ziyi dans un bel écheveau romantique.

Galerie photos

Vos avis

  • 17 novembre 2004, par P.R.

    >> Après Hero, livre d’image au propos tendancieux (exaltation du patriotisme au détriment de l’individualisme, célébration nauséabonde d’un empereur sanguinaire)

    Certes, mais on n’est pas obligé d’adhérer au propos. A mon avis Yimou Zhang ne "célèbre" pas cet empereur (ce serait prendre parti), il en montre simplement une autre face et en profite pour tirer un matériau intéressant, tant au niveau scénaristique que de la mise en scène. Il suffit pour se convaincre de ce dernier point de considérer l’opposition entre les 4 protagonistes qui veulent tuer l’empereur, qui sont chacun de très fortes personnalités, par opposition aux scènes se déroulant dans le palais impérial : masses de soldats, masses de serviteurs, l’exact opposé de l’individu.

    Par ailleurs il faut noter que "l’empereur sanguinaire" est prisonnier de ses "serviteurs", comme le montre la scène finale, où il veut laisser vivre le personnage de Jet Li, mais où il est littéralement obligé de le faire exécuter à cause de son statut d’empereur, forcé en cela par sa horde de conseillers qui lui clame "Il faut le tuer, il faut le tuer !". C’est tout le piège de l’instauration d’un système : en l’occurence le système sert une volonté, non une personne, et lorsque la personne change, le système, lui, perdure.

    Je n’y vois donc aucunement là une supposée "exaltation", simplement une superbe opposition. Au pire, il ne fait que suivre la trame historique de la Chine...

    Pour dire tout de même un petit mot sur "Le secret des poignards volants", il faut noter que tout tourne autour d’un triangle amoureux, qui va montrer une opposition entre deux façons d’ "aimer", incarnées chacune par un personnage. Ces personnages et le sentiment qu’ils représentent, vont évoluer au cours du film, avec effectivement pas mal de retournements de situations, pour aboutir en une opposition totale.
    Le thème (et le film) paraissent nettement plus classique que Hero, et le rythme est particulièrement mou. Même si ça reste plaisant, c’est un peu "dommage". :o/

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?