Les dames du bois de Boulogne - la critique

Amour et preuves d’amour

Le 18 juillet 2018

Adaptée de Diderot, dialoguée par Cocteau, cette histoire de vengeance est un sommet de l’art dépouillé de Bresson, porté par l’interprétation grandiose de Maria Casarès.

Galerie Photos

Votre avis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?