Critique

CINÉMA

Né à Jérusalem (et toujours vivant) - Yossi Atia David Ofek - critique

Le 15 juillet 2020

Une comédie douce amère. Derrière une sorte de désinvolture narrative, le film parle de l’intérieur du drame des attentats qui secouent Israël. Hélas, le propos manque peut-être un peu de consistance pour retenir totalement l’attention de son spectateur.

Galerie Photos

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?