Critique

CINÉMA

Chanson douce - la critique du film

Le 7 décembre 2019

Si Karin Viard habite avec talent cette nounou vulnérable et dangereuse, le film souffre d’une écriture et une mise en scène qui se traînent en longueur, se perdent dans les académismes et se terminent en queue de poisson.

Galerie Photos

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?