Critique

CINÉMA

Cirkus Columbia - la critique

Retour impossible en Bosnie

Le 28 avril 2011

Un an après Eyes of war, Danis Tanovic revient dans la Bosnie de No man’s land sans cesser d’aborder son éternel sujet : la guerre civile et ses conséquences sur l’humain. Cette chronique familiale, rieuse et mélancolique, confirme tout le bien qu’on pense du cinéaste.

Galerie Photos

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?