Critique

CINÉMA

Claire Andrieux - Olivier Johan - critique

Le 9 octobre 2020

On aimerait être en empathie avec cette héroïne résiliente. Mais il s’agit aussi de souscrire à un projet de mise en scène. Et, en dépit d’intentions auxquelles on adhère, on trouve que ce téléfilm multiplie les séquences stéréotypées.

La chronique vous a plu ? Achetez l'œuvre chez nos partenaires !

En DVD ou Blu-Ray

  • Acheter sur Cultura
  • Rakuten
  • jlb333 10 octobre 2020
    Claire Andrieux - Olivier Johan - critique

    C’est vrai, Claire Andrieux n’est pas passionnante. Elle est banale, terriblement simple. Sa vie, ses activités, ses mots. Ses excès sont banals aussi : boire un peu trop et si souvent, s’agiter, s’énerver, être à cran, s’intéresser aux enfants, tellement. Une vie, des vies, si simples et un film qui semble si simple, sans forme cinématographique originale ni dialogues affutés ou percutants. Et pourtant cette blessure intime est comme un poison, dont les victimes n’ont pas juste le « désir latent de pouvoir se raconter » mais surtout le fantasme que cela n’ait pas existé, Alors à l’occasion, si simple, d’une maison de famille, d’un dîner au chandelle, de pleurs d’un enfant, la blessure fait parler d’elle et la souffrance émerge : colère infinie, honte et fuite et parfois des mots qui jaillissent, un aveu qui claque, vite le refouler. Que ce filme ouvre les yeux de ceux qui le comprendront sur ce que cachent ces symptômes si banals d’excès divers, de colères si faciles et de souffrance possible des amis ou des proches. Alors vous tendrez peut-être l’oreille, peut-être la main et pourrez accompagner dans la patience et la bienveillance. Il est rare que cela se passe au simplement que dans le fin du film. On peut rêver

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.