Critique

LIVRE

Dévorations - la critique du livre

La femme sans qualités

Le 3 mars 2020

Richard Millet explore le vertige séparant deux univers : celui d’une serveuse et celui d’un ancien écrivain. Un très bon roman, mais pas un grand livre.

  • DIANA 11 février 2008
    Dévorations - la critique du livre

    Cela ne ressemble pas à une véritable rencontre, ce serait plutôt une rencontre manquée,ratée (si on se place du point de vue de la narratrice) entre un ancien écrivain (information qui est martelée tout au long du livre) et d’une serveuse. Une serveuse qui se plaît à dire qu’elle est une inculte, une inculte dont le long soliloque semble avoir été ciselé par un joaillier du langage. Mais après tout ne remettons pas en cause ce choix de l’auteur de nous faire croire que de telles phrases, puissent être prononcées par une jeune femme qui refuse de lire (et dont le parcours scolaire fut bref), comme si de telles fulgurances lui étaient accessibles du fait de son innocence littéraire.

    Dans ce livre chacun en prend pour son grade, les femmes, les hommes, les étrangers, la société de consommation, le métissage et tout ce qui touche de près ou de loin aux livres, même la protagoniste n’est pas exempte de la misanthropie de l’auteur, elle est toujours dans des situations où elle est ridicule, seul le maître,l’ancien écrivain, garde une forme de grandeur à cause de la distance qu’il y a entre la narratrice et lui,et qui alimente une sorte de légende autour de cet homme dont nul n’arrive à percer les pensées.
    On retrouve dans ce livre notre habituel Richard Millet troublé par les mêmes thèmes qu’il aborde dans le Goût des femmes laides ou le Désanchantement de la littérature, c’est-à-dire la fin d’un monde et la vacuité de celui qui en naît, la perte des valeurs, le métissage qui lui aussi aide à la perdition de la société judéo-chrétienne qu’est la France.

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?