Critique

CINÉMA

Enter the void - la critique

Après lui, le déluge

Le 4 mai 2010

Trip visuel hallucinogène, le nouveau Gaspard Noé va encore faire grincer beaucoup de dents. Mais malgré les défauts habituels, Enter the void gagne par KO.

Galerie Photos

  • Norman06 5 mai 2010
    Enter the void - la critique

    Ce gadget nombriliste et criard qui a fait se vider les salles de projection lors du Festival de Cannes 2009 restera dans les annales comme l’un des plus grands nanars d’auteur. Insoutenable.

  • Frédéric de Vençay 21 juin 2010
    Enter the void - la critique

    L’expérience "Enter the void" fonctionne pendant une bonne heure et demie, à la faveur d’idées au parfum d’inédit (le générique de début époustouflant, la scène de trip hallucinogène) et d’images à la beauté entêtante... Mais elle s’épuise par la suite dans une répétition vaine et stérile des mêmes artifices (les quarantes dernières minutes sont interminables). Dommage que Noé n’ait pas fait reposer sa maestria visuelle sur un "projet" cinématographique et narratif plus solide (la mort comme un grand trip, la réincarnation, la renaissance... mouais). Contrairement à "Irréversible" et à son final bouleversant, les images d’"Enter the void" se heurtent souvent au mur de ses intentions (plutôt débiles), au risque de sombrer dans le ridicule.

Votre avis

Votre note :
3 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?