Critique

CINÉMA

Le Radis et la carotte - la critique

Papa fugueur

Le 30 avril 2011

La parenté avec l’univers d’Ozu, auquel il rend ici hommage, fait cruellement ressortir l’absence de point de vue et le flottement de la mise en scène de Shibuya dans cette satire agréable mais plutôt anodine de la famille et de la société japonaise.

Galerie Photos

Votre avis

Votre note :
0 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?