Critique

CINÉMA

Mulan - Niki Caro - critique

Infidèle Disney

Le 8 novembre 2020

Une adaptation en prises de vue réelles de l’un des meilleurs « classiques » Disney ? Pas tout à fait. Car le studio aux oreilles de Mickey a laissé au film d’animation original tout ce qui en faisait la force : l’humour de Mushu et du criquet, mais surtout la véritable dimension subversive de la transidentité.

Galerie Photos

  • Tristan Isaac 8 novembre 2020
    Mulan - Niki Caro - critique

    L’orientation donnée par Disney au remake live action de sa Mulan est, à mon avis, plus stratégique qu’idéologique : pour les Chinois, cette légende célèbre l’honneur familial et la piété filiale, conformément à la morale confucéenne, bien plus qu’elle ne dénonce le patriarcat ou ne pose la question de la transidentité. Or, c’est ce nouveau marché, aujourd’hui le deuxième au monde, que la Walt Disney Company souhaitait conquérir avec ce film et elle devait tout à la fois, pour optimiser ses chances de réussite, passer la censure gouvernementale et éviter d’offenser le public populaire, qui aurait pu considérer le long-métrage comme une forme d’appropriation culturelle. C’est donc paradoxalement pour rester fidèle au matériau d’origine de sa narration que Niki Caro a été contrainte de ne pas l’être au dessin animé que le studio lui avait demandé d’adapter en prises de vue réelles.

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.