Critique

CINÉMA

Un été 42 - Robert Mulligan - critique

Le 23 juin 2020

Un jeune garçon, en vacances sur une île, tombe amoureux d’une femme mariée. Robert Mulligan réussit le pari risqué de décrire les premiers émois amoureux d’un adolescent. Le prototype du film romantique sur cet âge.

La chronique vous a plu ? Achetez l'œuvre chez nos partenaires !

En DVD ou Blu-Ray

  • Acheter sur Cultura
  • Rakuten

Galerie photos

  • JIPI 11 mai 2012
    Un été 42 - Robert Mulligan - critique

    « Aucun des êtres que j’ai connu n’a autant fait pour me rendre plus sur de moi et plus incertain en me persuadant de mon importance et de mon insignifiance. »

    Merveilleusement nostalgique un été 42 repositionne le temps d’un souvenir un adulte sur son adolescence en lui restaurant le parfum de la plus belle aventure amoureuse de son existence.

    L’éveil contemplatif d’un rêveur sensible et voyeuriste à s’affirmer en découvrant et réalisant sur le terrain après une consultation attentive sur papier l’unique thème de conversation que l’on peut avoir à la puberté, l’amour et surtout disposer des ingrédients appropriés pour qu’une première expérience s’installe à jamais dans un esprit voué au changement.

    La chance inouïe de ne pas bâcler sa première fois en ayant le privilège de serrer dans ses bras une femme magnifique légèrement allumeuse disponible temporairement suite à des circonstances dramatiques.

    Chaque homme reverra dans ses images douces et initiatrices ses premiers troubles d’adolescent amoureux à travers celle que l’on scrute comme un forcené que l’on anime de son imagination puis que l’on possède dans une sensibilité éthérée en pensant la garder pour toujours.

    Une durabilité impossible, un rève que seul le souvenir réanime.

    "Je ne devais jamais la revoir ni savoir ce qu’elle est devenu. En ce temps la les jeunes étaient différents. Nous n’étions pas comme ceux d’aujourd’hui. Ils nous fallaient beaucoup plus de temps pour comprendre ce que nous éprouvions. La vie est faite de changements petits ou grands. Pour chaque chose que l’on acquiert on en abandonne une autre."

Votre avis

Votre note :
3 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.