Critique

CINÉMA

Yesterday - la critique du nouveau Danny Boyle

Un garçon dans le vent

Le 28 juin 2019

Un monde sans Beatles est le point de départ de cette fable romantique, qui voit un jeune musicien prendre la place (et le répertoire) des quatre garçons dans le vent.

Galerie Photos

Le choix du rédacteur

  • Julia Tequi 3 septembre 2019
    Yesterday - la critique du nouveau Danny Boyle

    Un film original et qui fait du bien !

    Le postulat de départ ne parlera peut-être pas à tout le monde, un peu déjà vu, trop loufoque, pas assez réaliste, mais croyez-moi, il ne faut absolument pas s’arrêter à ça et aller beaucoup plus loin. Parce que finalement, il a su exploiter ce concept jusqu’au bout, aller au plus profond du sujet, développer toutes les pistes qui pouvaient être intéressantes et ainsi, ne rien laisser de côté. Imaginez un monde qui n’a jamais connu Les Beatles, on ne s’en rend pas forcément compte, mais tout serait si différent, tout simplement, parce qu’ils ont changé la face du monde. Si on y fait bien attention, chacun de nous possède des souvenirs qui tournent autour d’eux, qu’ils viennent de nos parents ou non, on a tous été marqués par une, ou plusieurs chansons. Et c’est le cas pour beaucoup d’artistes qui ont aussi été influencés par leur musique, alors s’ils n’avaient pas existé, les conséquences auraient été bien plus larges. C’est un point que j’ai tout particulièrement aimé d’ailleurs, voir ce qui n’aurait peut-être jamais vu le jour sans eux et je peux vous dire que c’est sacrément étonnant parfois. Danny Boyle a su sortir de ses sentiers battus, tout en gardant sa patte, l’importance de ses messages, il nous parle avec son talent habituel et il le fait avec brio. Visuellement, c’est d’une simplicité absolument superbe, rien n’est en trop, rien n’est surfait, j’ai même adoré ce côté parfois un peu roots, qui correspond totalement à l’authenticité voulue et qui lui apporte toute sa crédibilité. Effectivement, il ne faut pas oublier que c’est à un individu lambda que tout cela arrive, même s’il a un certain don, il n’a rien de plus que vous et moi, son cadre de vie n’est pas plus confortable, jusqu’à ce que tout change pour lui. Alors, forcément, l’attrait des paillettes vient tout modifier, même si on veut garder les pieds sur terre, quand le rêve est à portée de main, il est difficile de lui dire non. Le scénario garde cette ligne de conduite du début à la fin, il est aussi le prétexte d’une sublime histoire d’amour, l’une des plus naturelles et des plus belles que j’ai pu voir, sans artifice, simplement les sentiments. L’intrigue saura mettre en avant avec logique tout ce qu’un tel bouleversement peut engendrer, sur vous, mais aussi sur tout votre entourage et malheureusement, il n’y aura pas toujours que du bon. C’est là que le bât blesse, là où l’industrie musicale montre son pire visage, celui qui vous fait devenir un simple produit de consommation, celui qui veut faire de vous ce que vous n’êtes pas au fond. Et autant dire que l’émotion sera au rendez-vous, notamment pendant une scène qui m’a profondément touché, mais c’était le cas tout au long de cette histoire, que nous vivrons entre rires et larmes. Quant au casting, il est absolument parfait, Himesh Patel est tout simplement extraordinaire, Lily James y est juste incroyable, j’ai adoré la présence hilarante d’Ed Sheeran et Kate McKinnon a su être à contre-courant de ses rôles habituels.

    En bref : Un film qui a su totalement exploiter son concept, qui a su réécrire l’histoire, nous faire découvrir un autre monde et qui nous a fait partager une magnifique histoire riche en émotions !

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?