Critique

CINÉMA

24 city - la critique

En avant jeunesse !

Le 21 avril 2013

Un témoignage personnel et rigoureux sur la situation économique et sociale de la Chine qui se positionne comme la clé de voûte de l’œuvre de Jia Zhang-Ke.

Galerie Photos

  • Norman06 19 mars 2009
    24 city - la critique

    On comprend les (louables) intentions du cinéaste : montrer l’évolution d’un pays prêt à tout pour entrer dans une pseudo “modernité”, quitte à abdiquer toute tentative de restaurer des liens sociaux communautaires. Mais contrairement à Joris Ivens ou Raymond Depardon, Jia Zhangle se complait dans la pause et l’accumulation de verbiages fastidieux qui limitent fortement la portée de son étude sociologique et politique. Le seul instant d’émotion a lieu quand l’actrice Joan Chen interprète avec conviction le rôle de “Petite Fleur”, une ouvrière évoquant son bilan désabusé de célibataire. Un instant de grâce dans un film trop sec et distancié pour entraîner une véritable adhésion.

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?