Critique

CINÉMA

A bout portant (1964) - la critique du film

Le 16 septembre 2016

Don Siegel revisite le film noir avec une œuvre sèche et nihiliste.

Galerie Photos

  • Matti Jarvinen 10 septembre 2020
    A bout portant (1964) - la critique du film

    Analyse très pertinente : le film ne m’intéressant pas en profondeur, je n’avais pas trouvé autant d’éléments captivants et riches de sens dans ce récit.
    Cependant cela n’efface pas quelques scories, dont la principale est la musique, horriblement sentimentale dans les scènes entre Angie Dickinson et John Cassavetes.
    Il faut dénoncer sans pitié le responsable, un certain Johnny Williams, devenu le célèbre John Williams.
    Comme Beethoven le fit, il devrait effacer ce travail du nombre des compositions qu’il reconnait comme dignes de s’inscrire à son catalogue.
    Par ailleurs, je ne trouve pas que John Cassavetes soit aussi "impeccable" que vous le dites.
    Mais là, il s’agit d’impressions trop fugaces pour qu’on puisse vraiment les justifier.
    Je lis la nouvelle d’Hemingway qui sert de point de départ au film.
    Avec ce récit, nous aurions tout au plus un court métrage, qui serait, il me semble,supérieur au film de Siegel.
    Je me souviens mal du petit film que Tarkovski en a fait.
    Quant aux "Tueurs" de Siodmak, je connais pas le film.

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.