Critique

CINÉMA

Annihilation – la critique du film

Le 18 mars 2018

Trop orgueilleux pour se rendre compte de ses failles scénaristiques importantes, Annihilation n’en reste pas moins une expérience marquante par son esthétique fascinante.

Galerie Photos

  • breizh29 18 mars 2018
    Annihilation – la critique du film

    Encore un film fascinant et passionnant à plusieurs niveaux de lecture qui passe à la trappe à cause de ces abrutis d’Américains ! Rappelez-vous le sublime Mother !...Bravo Netflix qui ne cesse d’étonner et d’épater. Annihilation est une oeuvre fascinante. Touchante (le sous-contexte traumatique sous différentes formes), vsuellement splendide, parfois déroutante (quelques fulgurantes gores). Un melting pot surprenant et réussi, jamais ennuyeux, de sf, de quête initiatique et introspective et d’aventures . Un chef d’œuvre !

  • MYTHOMANIAC 16 mai 2019
    Annihilation – la critique du film

    Alex Garland signe un film diffusée par netflix après des sorties cinéma dans d’autres pays. Il s’agit d’une allégorie métaphysique sur l’homme et l’âme dans un film de fantastique aux inspirations kybrickiennes (notamment).
    Un objet inconnu est tombée sur terre créant une zone qui se développe et produit des perturbations multiples, le miroitement.
    Il est difficile de résumer le film sans en dévoiler trop sur l’intrigue.
    Une équipe de femmes scientifique est envoyée pour une expédition après que plusieurs autres équipes ne soient pas revenues.
    Natalie Portman, scientifique et ex militaire, est mariée à un homme qui a disparu lors d’une mission, celui-ci revient un an après presque comme si de rien n’était. Il souffre de grave traumatisme interne qui vont la conduire à découvrir la vérité sur sa dernière mission. Oscar Isaac est le seul à être revenu de la zone, elle décide de s’y rendre pour comprendre de quoi il s’agit.
    L’idée principale du film est intéressante et permet de traiter le sujet extraterrestre d’une manière peu utilisée. L’univers visuel est efficace quand il s’agit des décors et de la végétation, les effets visuels des animaux est assez faibles, malgré une idée forte sur une séquence. La scène de résolution finale et la scène de clôture n’offrent pas de réponse et surtout peine à trouver une réelle justification.
    Malgré des envies de jouer avec des codes du cinéma philosophique, le film peine à assurer un scénario clair, des personnages forts et un accompagnement du spectateur.
    Le film avance sans nous perdre mais sans vraiment nous tendre la main, cet entre-monde n’est jamais net, les personnages dépeints trop rapidement nous laissent froid et la fin tout en mysticisme numérique et métaphysique nous laisse face à des interrogations sans nous donner de clés.
    Un film intriguant qui aurait nécessité d’être plus abouti pour en faire une référence.

Votre avis

Votre note :
5 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?