Critique

CINÉMA

Eleni

Deuils dans le brouillard

Le 13 mars 2007

Prosaïque, linéaire, elliptique, abstrait, foisonnant, poignant et d’une noirceur terrible : du pur Angelopoulos.

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?