Critique

CINÉMA

Esclave de l’amour - La critique

A la poursuite d’Octobre rouge

Le 4 décembre 2009

L’attente et la révolution (de velours) selon Mikhalkov. Une partie de campagne russe singulière, où se mêlent tour à tour le grotesque et le mélodrame.

Galerie photos

  • Loanm 25 décembre 2011
    Esclave de l’amour - La critique

    Ce film est magnifique ! Un de mes préférés ! D’une sensibilité rare, il décrit tout un éventail de sentiments allant de l’amour à la colère, en passant par l’absurde de la folie des hommes. Une perle. Comme toute œuvre, il demande une certaine ouverture et un abandon dans son flot d’images et d’émotions. Ce film ne se voit pas avec un mental critique, mais avec le cœur... L’actrice joue à merveille, nous amenant à ressentir combien la vie peut être belle et grotesque à la fois, combien il est difficile d’y trouver sa place et de s’y épanouir librement, et combien l’amour, maitre du jeu, peut soudain magnifier une situation vouée au drame. Un instant de grâce dans un monde de brutes...

Votre avis

Votre note :
3 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.