Critique

CINÉMA

Gatsby le Magnifique - la critique du film de 1974

Le 1er janvier 2020

Jack Clayton, médiocre illustrateur de récits littéraires, n’a pas compris le chef-d’œuvre de Fitzgerald. Il le réduit à ses apparences les plus visibles et sa mise en scène, très académique, n’arrange rien.

Galerie photos

Le choix du rédacteur

  • Tigredesmers 2 janvier 2020
    Gatsby le Magnifique - la critique du film de 1974

    Je suis d’accord avec l’analyse de Jérémie Gallet, je ne retrouve pas ni profondeur du roman, ni sa tristesse, ni sa noirceur. L’ambiance des années folles et d’une certaine société décadente est bien filmée, mais je me suis ennuyé, cela manquait d’émotion, alors que le roman tient en haleine, et le jeu de Robert Redford (que j’aime beaucoup) est trop lisse. Redford sous joue, Léonardo Di Caprio surjoue, finalement il faudrait une troisième version... Ce personnage mérite de trouver son interprète, mais ce sera difficile. Carey Mulligan campe une héroïne plus proche du personnage que Mia Farrow à mon avis. Elle est plus expressive, à la fois éthérée, artificielle, indécise, lâche.

Votre avis

Votre note :
1 vote
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?