Critique

LIVRE

Glory - Elizabeth Wetmore - critique du livre

Le 26 août 2020

Fresque sociale et féminine saisissante, Glory emporte le lecteur dans le Texas rétrograde et conservateur des années 1970.

La chronique vous a plu ? Achetez l'œuvre chez nos partenaires !

En librairie

  • leslibraires.fr
  • Acheter sur Cultura
  • Rakuten

Galerie photos

Crédits : Les Escales
  • L’atelier de Litote 31 août 2020
    Glory - Elizabeth Wetmore - critique du livre

    Un premier roman prometteur c’est un coup de cœur, qui a pour cadre le Texas sous un soleil de plomb et des odeurs de pétrole. Odessa est une ville pétrolière en plein boum en 1976. Les hommes blancs y travaillent durement, la place des femmes reste accessoire. Un roman choral où chaque chapitre porte le prénom d’une de ces femmes. Nous allons découvrir vision de la société américaine de l’époque à travers les vies de toutes ces femmes. On parcourt tous les âges avec les personnages. La plus âgée est Corinne Shepard, veuve, grincheuse et un brin alcoolique ; Mary Rose Whitehead marié et mère à nouveau enceinte ; Ginny qui abandonne sa fille Debra Ann, 10 ans ; Karla Sibley jeune serveuse de 17 ans. Le roman débute avec Gloria, petite mexicaine de 14 ans, battue et violée. Mary Rose va s’investir pour qu’on rende justice à Gloria. Suivre la solidarité de ses femmes, leur façon de se soutenir était quelque chose de beau et de profond. Qui a-t-il de pire que l’injustice ? Parallèlement à cela l’histoire d’amitié entre Debra Ann et l’ancien soldat Jesse Belden qui vit dans un tuyau d’évacuation est juste émouvante et belle. Les personnages ont tous leur forces, certains sont sombres et d’autres lumineux. Il y a de la profondeur en chacun d’entre eux, cela donne tout son intérêt au récit, toute sa densité. Si justice n’est pas rendue alors des sentiments viennent bouillonner dans les cœurs. La colère, la rage, le désir de vengeance peuvent venir perturber la petite communauté. La vie de la maternité telle que décrite par l’auteure est bouleversante, on ressent très fort les carcans sociaux et les pensées non politiquement correctes. J’ai été sous apnée dès le début de ma lecture et je suis passée par tout un tas d’émotions grâce au talent de l’auteur à nous faire vivre un récit passionnant. Je vais suivre son parcourt avec attention.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/08/31/38507391.html

Votre avis

Votre note :
2 votes
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.